@*@ Header
@*@ Single

Collection des volumes publiés par le Dictionnaire biographique du Canada

Le Canada en 18 000 pages et 8500 personnages

Il s’agit de l’un des plus importants projets de recherche bilingue sur l’histoire canadienne. Créé en 1959, le Dictionnaire biographique du Canada est un projet de recherche et d’édition savante, une collaboration entre les Université Laval à Québec et la University of Toronto.

Considéré comme l’un des plus importants projets dans le domaine des sciences humaines au pays, le Dictionnaire propose, en 15 volumes, un recueil de biographies de personnages décédés. Issus de tous les milieux, de toutes les communautés ethniques, de toutes les régions, ces hommes et ces femmes ont façonné, chacun à sa manière, le Canada d’aujourd’hui. Ils étaient artistes, politiciens, agriculteurs, inventeurs, scientifiques, enseignants ou gens d’affaires.

ÉcoutezEntrevue avec Réal Bélanger est le  co-directeur général du Dictionnaire biographique du Canada/Dictionary of Canadian Biography (DBC/DCB) et professeur retraité au Département d’histoire de l’Université Laval à Québec

Parmi les personnages les plus importants figurant dans le DBC : les premiers ministres du Canada, dont le dernier décédé Pierre Elliott Trudeau. Une foule de Canadiens moins connus y sont aussi répertoriés notamment Richard Pierpoint, un esclave ouest-africain qui a combattu comme loyaliste pendant la Révolution américaine. Pierpoint a recruté une armée de soldats noirs qui ont pris part à la Guerre de 1812. Après la guerre, Pierpoint s’installa près de Fergus, en Ontario.

3000 chercheurs canadiens et étrangers, en majorité des universitaires, ont produit des biographies pour le Dictionnaire.

Le Dictionnaire est un ouvrage scientifique tout comme un ouvrage de référence, il est utilisé par des chercheurs et des rédacteurs, mais aussi par le grand public. En ligne depuis 2003, le Dictionnaire constitue une source de référence pour des milliers d’internautes.

null

Jaquette du volume XV du DBC/DCB

Les principaux moments et aspects de l’histoire canadienne

L’ordre chronologique adopté (chaque volume couvre un certain nombre d’années à l’intérieur desquelles les biographies sont présentées en ordre alphabétique) permet de faire le lien entre différents personnages qui se sont trouvés mêlés aux événements d’une même époque.

C’est la date de décès ou la dernière date d’activité du personnage qui détermine dans quel volume figure sa biographie. Naturellement, chaque volume réserve une place de choix à des personnages célèbres.

Quinze volumes, consacrés aux personnages morts entre l’an 1000 et 1930, sont jusqu’à maintenant parus, ce qui représente près de 8 500 biographies. Chaque volume du DBC/DCB contient de 500 à 700 biographies.

Le volume XVI (1931–1940) est actuellement en préparation.

Si vous choisissez de consulter la version en ligne, accessible gratuitement, vous aurez un avantage indéniable : Dictionnaire en ligne publie annuellement une douzaine de notices biographiques de personnalités disparues plus récemment. C’est le cas de Pierre Elliott Trudeau, décédé en 2000.

Récompense

En 2012, le Dictionnaire biographique du Canada,  a reçu le Prix d’histoire du gouverneur général pour les médias populaires, le prix Pierre-Berton, en récompense pour son excellence et sa rigueur et en reconnaissance de l’accessibilité de son contenu mis gratuitement à la disposition des internautes.

 

Publié dans : Arts et spectacles, Autochtones, Économie, Environnement, Francophonie, Immigration et Réfugiés, Politique, Portraits, Santé, Science et technologie, Société, Sport
@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

 caractères restants

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *

2 comments on “Le Canada en 18 000 pages et 8500 personnages
  1. Julia Armstrong dit :

    Re Ecoutez: l’enregistrement ne marche pas. On recoit le message « Desole, le contenu demande n’est pas disponible en ce moment. »

    • Anne-Marie Yvon dit :

      Bonjour Mme Armstrong,

      Merci de nous avoir informé du problème. Après vérification, nous nous sommes rendus compte que le fichier SON était corrompu. Nous avons réglé le tout.
      Bonne écoute,

      Anne-Marie Yvon