L'acteur des Premieres Nations Graham Greene

L'acteur des Premieres Nations Graham Greene
Photo Credit: CBC

De grands Canadiens élevés au plus grand rang civil canadien

Share

Alors que le Canada célèbre son 148e anniversaire, le gouvernement central annonce à qui il décernera prochainement sa plus haute distinction.

L’homme qui a aidé à créer le BlackBerry, les femmes PDG de deux diffuseurs publics provinciaux, un acteur des Premières nations et un ancien médaillé olympique sont parmi les Canadiens qui seront nommés à l’Ordre du Canada.

Parmi les récipiendaires de cette année se trouve donc Douglas Fregin, l’homme qui a cofondé Research in Motion avec Mike Lazaridis. Douglas Fregin a conçu la première carte de circuit imprimé de l’entreprise utilisé pour exécuter les premières versions de sa technologie sans fil, puis a aidé à choisir les matériaux que l’on trouve encore aujourd’hui dans les appareils BlackBerry dans le monde entier.

Sélectionné aux Oscars, l’acteur primé Graham Greene reçoit aussi l’honneur d’être nommé cette année. C’est un visage familier dans les films, émissions de télévision, et productions théâtrales au Canada et à l’étranger. L’acteur des Premières Nations est honoré pour ses « réalisations comme un acteur pionnier et polyvalent» notamment dans son rôle d’acteur de soutien en 1991 dans le film « Danse avec les loups. »

Le gouverneur général du Canada David Johnston a donc annoncé 100 nouvelles nominations, soit deux Compagnons, 11 Officiers et 87 membres de l’Ordre du Canada. Elles font suite à des recommandations en ce sens du conseil consultatif de l’Ordre du Canada.

Aide-mémoire…

  • L’Ordre du Canada a été institué lors du centenaire du Canada, en 1967.
  • La médaille de L’Ordre du Canada est en principe décernée à ceux qui sont les auteurs de réalisations exceptionnelles.
  • Plus 6000 personnes ont été ainsi nommées au cours des 50 dernières années.
Mel Hoppenheim (archives)
Mel Hoppenheim (archives) © PC/CHRIS YOUNG

17 Québécois nommé à l’ordre du Canada

Dix-sept Québécois, presque tous de Montréal, ont été nommés à l’Ordre du Canada le mercredi, notamment Mél Hoppenheim fondateur de la Cité du Cinéma ; le chanteur Michel Louvain, l’ancien ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme-Forget, et le caricaturiste Serge Chapleau.

Michel Louvain en 1968. Michel Louvain en 1968. En entrevue, le chanteur québécois s'est dit fier de recevoir un tel honneur. « C'est une belle reconnaissance; c'est faire partie de l'élite en plus. J'en ai reçu des médailles, j'ai été décoré les quatre ou cinq dernières années, et j'ai une rue qui porte mon nom dans ma ville natale, ça a été tout un honneur aussi, mais être reçu de l'Ordre du Canada, là... » a-t-il lancé.
Michel Louvain en 1968. En entrevue, le chanteur québécois s’est dit fier de recevoir un tel honneur. « C’est une belle reconnaissance; c’est faire partie de l’élite en plus. J’en ai reçu des médailles, j’ai été décoré les quatre ou cinq dernières années, et j’ai une rue qui porte mon nom dans ma ville natale, ça a été tout un honneur aussi, mais être reçu de l’Ordre du Canada, là… » a-t-il lancé. © Radio-Canada/Francis J. Menten

Parmi les autres Québécois qui deviendront membres de l’Ordre du Canada, on retrouve aussi Michèle Fortin, qui est honorée pour sa contribution à la vitalité de la télévision francophone et éducative, notamment à la direction de Télé-Québec.

Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool, deviendra aussi membre de l’Ordre du Canada pour sa direction dans le domaine de la prévention de l’abus d’alcool. En entrevue avec La Presse Canadienne, M. Sacy a fait preuve d’humilité, affirmant que c’est plus la cause que lui qu’on voulait ainsi honorer.

« Pour moi, ce n’est pas Hubert Sacy qui reçoit l’Ordre du Canada, c’est le directeur général d’Éduc’alcool », a-t-il soutenu. « Si je devais partager cette décoration avec toutes celles et tous ceux qui y ont contribué, il me resterait un tout petit bout du ruban », a-t-il ajouté.

Il a concédé, toutefois, que le fait de recevoir un tel honneur était « extraordinairement gratifiant ». À ses yeux, cela veut dire que « le Canada reconnaît que les Québécois sont les champions de la consommation responsable d’alcool et que la modération a bien meilleur goût ».

Le directeur général d'Éduc'alcool, Hubert Sacy
Le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy

Pour en savoir plus…

Plusieurs Québécois nommés au sein de l’Ordre du Canada – Radio-Canada

Membres de l’ordre du Canada, par ordre alphabétique A – Wikipédia 

Seventeen Quebecers appointed to Order of Canada – The Gazette 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Arts et spectacles, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*