Certains pensent que le vent dans les voiles du tourisme québécois pourrait venir du secteur des croisières sur le fleuve Saint-Laurent... (AP Photo/Princess Cruises)

Certains pensent que le vent dans les voiles du tourisme québécois pourrait venir du secteur des croisières sur le fleuve Saint-Laurent... (AP Photo/Princess Cruises)

Les croisières comme nouveau phare du tourisme québécois

Share

Notre industrie touristique québécoise pourrait bénéficier d’une ouverture sur la mer à la fois plus grande et systématique.

De plus en plus d’experts du tourisme au Québec s’inquiètent de la baisse importante du nombre de touristes au Québec alors que cette industrie est en pleine croissance internationalement. Or, les atouts touristiques maritimes naturels du Québec leur semblent sous-exploités, presque négligés.

La ville de Québec surtout pourrait elle même à ce chapitre rehausser de plusieurs crans son image internationale de citée accueillante à l’embouchure du fleuve Saint-Laurent et ouverte sur l’Atlantique.

Déjà en 2013, le port de Québec avait reçu la visite de 103 navires de croisière et de 164 000 visiteurs, comparativement à 35 000 croisiéristes il y a 10 ans. L’an dernier la capitale touristique québécoise accueillait plus de 150 navires de croisière.

Écoutez
Association des croisières du Saint-Laurent

Association des croisières du Saint-Laurent

Un avantage touristique historique

Pourquoi tourner le dos à la mer alors que pendant des générations le Québec, de sa capitale du même nom en remontant le fleuve Saint-Laurent jusqu’aux rapides de Montréal était bien placé pour accueillir tous ces bateaux chargés de colons.

Deux autres villes près du grand fleuve Saint-Laurent soit Trois-Rivière et Montréal semblent vouloir elles aussi ouvrir leurs voiles pour pouvoir capter au passage plus de croisières et de croisiéristes, un tourisme en pleine expansion mondialement.

Cet engouement pour un virage touristique tourné vers la mer et les croisières ne semble pas près de diminuer puisque le gouvernement du Québec a annoncé, dans son budget annuel, le déploiement de la première stratégie maritime de l’histoire du Québec.

Le but est de mettre en valeur tout le potentiel du fleuve et de l’estuaire du Saint-Laurent., ce qui permettra d’accroître le développement économique des régions qui bordent le fleuve et de stimuler le tourisme maritime.

Le gratte-ciel aurait 65 étages
Le gratte-ciel aurait 65 étages © Groupe Synergie

Le saviez-vous?
La ville de Québec pourrait devenir synonyme de la mer avec un peu de béton et d’audace en construisant ce phare géant.

  • Ce phare brillerait comme un diamant la nuit. Au sommet, une tour d’observation sera ouverte au public.
  • Sa Construction prendrait 10 ans. Ce projet sur les tables à dessin est celui d’une tour principale de 65 étages de 250 mètres offrant des espaces commerciaux, des bureaux, un hôtel de 300 chambres « de prestige »
  • Le promoteur prévoit aussi la construction de trois autres tours résidentielles de 25 à 30 étages de 1000 unités qui viendrait encercler le phare, dont le sommet, serait presqu’aussi élevé que la plus haute tour à bureau canadienne qui est pour le moment située dans la ville de Toronto dans la province de l’Ontario.
  • Le promoteur Michel Dallaire, président et chef de la direction du Groupe Dallaire, a qualifié le projet de « défi audacieux », de symbole maritime reconnaissable par tous dans le monde.
    Le projet « phare » serait situé à la tête des ponts de la ville de Québec.
    Le projet « phare » serait situé à la tête des ponts de la ville de Québec. © Groupe Dallaire
    Comparaison de la hauteur de différents édifices. La construction du complexe commencera à la fin 2016.
    Comparaison de la hauteur de différents édifices. La construction du complexe commencera à la fin 2016. © Infographie

Avec la contribution de Bruno Savard et de Catherine Lachaussée de Radio-Canada à Québec.

Pour en savoir plus…

Croisières sur le majestueux Saint-Laurent – Association des croisières du Saint-Laurent

Élections fédérales : l’agrandissement du port parmi les priorités à Québec – Radio-Canada

Le Phare de Québec: un édifice plus haut que la place Ville-Marie – Les Affaires 

À l’image d’Alexandrie, Québec érigera un phare géant à l’entrée de la ville – RCI

Share
Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Économie, International

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*