Un joueur de hockey sur patins au Lake Louise dans les Rocheuses canadiennes, dans l’ouest du Canada en décembre 2010. Cela pourrait bientôt être une chose du passé alors que le changement climatique progresse. (Shaun Meilleur / Reuters)

Un joueur de hockey sur patins au Lake Louise dans les Rocheuses canadiennes, dans l’ouest du Canada en décembre 2010. Cela pourrait bientôt être une chose du passé alors que le changement climatique progresse. (Shaun Meilleur / Reuters)

Noël blanc et patinoires qui tombent à l’eau au Canada

Share

L’organisme canadien RinkWatch rapporte que la glace recouvre peut-être à l’extérieur en ce moment les patinoires à Calgary dans l’Ouest canadien, mais que presque partout ailleurs au pays les terrains de jeu hivernaux favoris des Canadiens sont à l’eau de même que tous les rêves de célébrer un Noël blanc.

El Nino est le grand coupable de ce qui est à présent dans l’est du pays le mois de décembre le plus chaud de toute l’histoire météorologique moderne canadienne.

ager4xsuepgczjrsdn8g_400x400Robert McLeman, professeur de géographie et d’études environnementales à l’Université Wilfrid-Laurier à Waterloo, dans la province de l’Ontario, est l’un des fondateurs de RinkWatch, un site web permettant aux gens d’afficher les images de leurs patinoires de quartier sur une carte, et d’inscrire leurs conditions durant tout l’hiver.

Dans une entrevue accordée à CBC, il affirme que les données recueillies cette année permettent vraiment « de suivre un certain nombre de choses différentes relatives aux conditions météorologiques hivernales et les tendances climatiques » et ce sur une bonne portion de l’Amérique du Nord.

Il affirme qu’en raison du courant marin d’El Nino qui historiquement atteint son apogée autour de la dernière semaine de décembre, les températures trop proches du point de congélation ont fait tomber a l’eau presque tous les rêves cette année dans le sud de l’Ontario et du Québec de patinoire en plein air ou, peut-être pire encore, de Noël blanc.

Mais le plus grave serait à venir : en combinant des données locales obtenues ces dernières années par RinkWatch notamment avec des simulations de température quotidiennes basées sur un modèle climatique global de réchauffement climatique, ce chercheur prévoit que le nombre de jours de patinage va diminuer de 34 % à Toronto et à Montréal d’ici 2090.

La patinoire du carré Charles Clark à Windsor dans le sud de l'Ontario...
La patinoire du carré Charles Clark à Windsor dans le sud de l’Ontario… © CBC

La réputation du Canada comme pays froid est en jeu

Jusqu’à présent, les mois de novembre et de décembre très doux de cette année dans de nombreuses parties du pays est dû en raison d’un super El Nino apportant de l’air chaud du Pacifique.

Cet événement naturel qui a lieu tous les 14 ou 15 quelques années ne suffit pas cependant à expliquer le grand pic de chaudes températures, selon le spécialiste du climat de l’Université de la Colombie-Britannique, Simon Donner.

cropped-donner_simon« La raison pour laquelle nous battons des records de température c’est parce que vous avez l’événement El Nino en plus du fait que la planète se réchauffe lentement », explique Simon Donner. « El Nino par lui-même signifierait un hiver doux sur une bonne portion du Canada. El Nino additionné du réchauffement climatique signifie un hiver avec des chaleurs records »

Et cela est juste un avant-goût des choses à venir, affirme-t-il. « Nous sommes sur une trajectoire maintenant ou nous allons enregistrer 4 degrés Celsius ou plus de réchauffement en moyenne l’hiver. »

SetWidth420-DavidPhillips120101220Environnement Canada, qui a examiné avec une grande précision les hivers au cours des 68 dernières années, a remarqué une progression similaire. En moyenne, l’agence gouvernementale canadienne a constaté que les hivers sont déjà 3 degrés Celsius plus chaud.

David Phillips, climatologue principal avec Environnement Canada, estime que le réchauffement climatique au pays « ne fait aucun doute. Dans le deuxième pays le plus froid au monde, le pays le plus enneigé dans le monde – nous perdons notre réputation en tant que peuple d’hiver ».

Le saviez-vous?
Les probabilités en 1970 d’avoir un Noël blanc dans la région de Montréal étaient de 85 % avec en moyenne 17 cm de neige au sol
Les probabilités en 2015 d’avoir un Noël blanc dans la région de Montréal ne sont plus que de 70 % avec en moyenne seulement 8 cm de neige au sol.
Le 25 décembre 1970, les Montréalais ont célébré un Noël blanc avec 51 cm de neige au sol.

RCI d’après un article de Trinh Theresa Do de CBC et des informations de CJAD News

Sur le même thème

Aurons-nous un Noël blanc? On a fouillé jusqu’en 1955 – Radio-Canada 

Balmy December in parts of Canada a preview of climate change effects – CBC

El Nino causes confusion in backyard ice rinks across Canada – CBC 

Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Environnement, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*