Colère autour de l’hymne national Ô Canada modifié pour refléter les troubles raciaux aux États-Unis
The Tenors lors de la performance du match des étoiles de la Ligue majeure de baseball à San Diego, en Californie

The Tenors lors de la performance du match des étoiles de la Ligue majeure de baseball à San Diego, en Californie

Colère autour de l’hymne national Ô Canada modifié pour refléter les troubles raciaux aux États-Unis

Share

La performance d’un des membres du groupe canadien The Tenors a déclenché la colère sur les réseaux sociaux nord-américains après que le chanteur eut modifié un verset de l’Ô Canada lors de la période d’avant-match de l’interprétation des hymnes nationaux, mardi, au match des étoiles de la Ligue majeure de baseball à San Diego, en Californie.

Plutôt que de chanter « With glowing hearts we see thee rise. The True North strong and free » (Car ton bras sait porter l’épée. Il sait porter la croix), le chanteur Remigio Pereira a chanté « We’re all brothers and sisters, all lives matter » (Nous sommes tous frères et soeurs, toutes les vies ont de l’importance) en référence aux meurtres et aux tensions raciales qui font rage aux États-Unis entre les policiers et la communauté noire.

Précisons que le mouvement All lives matter est perçu par plusieurs aux États-Unis comme un affront au slogan bien établi Black Lives Matter, qui dénonce notamment le racisme et le profilage racial exercé par les forces policières à l’égard des communautés afro-américaines.

Une « voix » divergente

Remigio Pereira est membre du quatuor Les Ténors.
Remigio Pereira © www.tenorsmusic.com

Le groupe de chanteurs originaire de Victoria, en Colombie-Britannique au Canada, s’est excusé par voie de communiqué en fin de soirée, affirmant qu’il s’agissait d’un « manque de jugement irrespectueux et mal avisé » d’un seul des membres de la formation, qui aurait agi sans en informer ses collègues.

Les autres membres du groupe se disent sous le choc et humiliés par le geste de Remigio Pereira, qui a « changé les paroles de notre hymne si cher et qui s’est servi de cette plateforme pour servir ses opinions politiques. »

Remigio Pereira ne fera plus partie de la formation jusqu’à nouvel ordre, a précisé The Tenors, en ajoutant que son geste était « extrêmement égoïste ». Pereira tenait également une affiche où il était écrit « All lives matter ».

Aide-mémoire…
L’hymne national du Canada a été officiellement revu et corrigé en anglais en juin dernier
La Chambre des communes à Ottawa a adopté un projet de loi qui vise à changer des paroles de l’Ô Canada en anglais, car cette version adoptée lors de la Première Guerre mondiale faisait référence aux jeunes hommes partis en Europe se battre, mais excluait les femmes.
Si le changement est adopté au Sénat, les paroles « True patriot love in all thy sons command » deviendront « True patriot love in all of us command ».
L’Ô Canada en français demeure inchangé. D’ailleurs, la version française, dont les paroles sont d’Adolphe Basile Routhier, ne fait aucune référence aux fils ou aux filles du pays.

RCI avec La Presse canadienne

Sur le même thème

Un Ô Canada modifié suscite la controverse au match des étoiles – Radio-Canada

How the Tenors struck out with O Canada at the MLB All-Star Game – CBC

L’hymne national du Canada interprété par des baleines – RCI 

Share
Mots-clés : , , ,
Publié dans : International, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Colère autour de l’hymne national Ô Canada modifié pour refléter les troubles raciaux aux États-Unis
  1. jannsoone dominique dit :

    que vont devenir les tenors vont t ils lui pardonner car sait un bon groupe ou rester a trois a bientot j espere
    domi62223@hotmailfr

  2. Michaël Lessard dit :

    Juste comme ça, le journaliste met indirectement en lumière le côté étrange de la traduction francophone:

    « The True North strong and free »
    « Car ton bras sait porter l’épée. Il sait porter la croix »

    Sincèrement, je n’aime pas la version francophone qui est, à la fois, guerrière et catholique.

    La version modifiée par Remigio Pereira est bien, mais il aurait fallu qu’il ait au moins l’approbation du groupe pour ce geste engagé.