American retail giants like Walmart and Costco, with their food sales are eating into sales of *traditional* Canadian supermarkets.
Photo Credit: Jim Young/Reuters

Walmart Canada jetterait aux poubelles des étagères entières d’aliments

Dans les dictionnaires de la planète, l’expression « gaspillage alimentaire » devrait être suivie par une photo des 36 millions de Canadiens ou encore par celle de Walmart, à en croire un ex-employé.

Le gaspillage alimentaire est courant chez les grandes chaines d’alimentation au pays. Le Danemark a trouvé une solution.
Le gaspillage alimentaire demeure courant chez les grandes chaines d’alimentation au pays. © iStock

D’abord, les Canadiens, collectivement dans leurs cuisines, jetteraient à la poubelle l’équivalent de 27 milliards de dollars en nourriture chaque année, alors que les Américains, 10 fois plus nombreux que nous, ne jettent tous ensemble que 100 milliards de dollars en nourriture.

Une famille canadienne moyenne envoie ainsi aux poubelles de 700 $ à 1600 $ en aliments. C’est presque l’équivalent d’un sac d’épicerie sur quatre.

Même dans une ville canadienne comme Vancouver, qui a la réputation d’être la grande ville canadienne la plus sensible à l’environnement, on y gaspillerait chaque jour, selon des données prélevées par Radio-Canada l’an dernier, 30 000 œufs, 32 000 pains, 70 000 tasses de lait, 16 000 bananes et 80 000 pommes de terre. Et ce gaspillage n’est pas limité aux seuls citoyens.

En coulisse dans les poubelles de Walmart à Vancouver

Un magasin Walmart
Un magasin Walmart © PC/Associated Press/Danny Johnston

Il n’y a pas que dans les cuisines que l’on jette, mais aussi, en amont, à partir des étagères de nos épiceries. Des employés dans la région de Vancouver révèlent à quel point les quantités seraient importantes au niveau de certains magasins Walmart.

Des employés ont déclaré à CBC qu’on leur avait ordonné de jeter de la nourriture dont l’apparence n’était pas parfaite, avec une date de péremption rapprochée ou quand de l’espace devait être fait sur les étagères.

Daniel Schoeler, qui dit avoir travaillé dans plus d’une dizaine de succursales Walmart dans la grande région de Vancouver, affirme que la chaîne est responsable d’un gaspillage alimentaire « dérangeant ».

Il dit avoir vu des quantités importantes de nourriture, qui semblait en parfait état, être mises aux poubelles, et ce, même si Walmart dit ne se débarrasser que des aliments qui ne sont plus comestibles : contenants de margarine, de yogourt, de crème sure, de fromage cottage, des sacs de pommes et de pommes de terre, des melons d’eau, des boîtes de conserve encore bonnes selon leur date de péremption, du fromage, du beurre et des produits de boulangerie… « Ça brise le coeur quand tu rentres à la maison à la fin de la journée de voir autant de nourriture jetée », a-t-il expliqué à l’équipe de Go Public de CBC.

Walmart rétorque qu’elle a établi des partenariats avec plusieurs organisations, comme des banques alimentaires, à qui elle donne de la nourriture invendue.

Daniel Schoeler dit que Walmart jette des quantités importantes de nourriture et qu’elle est responsable de gaspillage alimentaire.
Daniel Schoeler dit que Walmart jette des quantités importantes de nourriture et qu’elle est responsable de gaspillage alimentaire. © Erica Johnson/CBC

Il serait plus économique de mettre à la poubelle

Will Valley
Will Valley © University of British Columbia

Will Valley, professeur à la Faculté de la terre et des systèmes alimentaires à l’Université de la Colombie-Britannique, pense que la plupart des détaillants jettent la nourriture parce que c’est moins cher de procéder ainsi que de trouver un autre débouché pour ces articles.

« C’est beaucoup plus facile, plus efficace sur le plan des coûts, de ne pas payer ses travailleurs pour séparer la nourriture que de changer leurs habitudes vers un système plus responsable », estime le spécialiste.

Or, différentes astuces allant de la cuisine communautaire à la réduction de la taille des assiettes pourraient réduire considérablement le gaspillage alimentaire canadien.

Écoutez

Le saviez-vous?
300 millions de repas seraient jetés dans les décharges canadiennes chaque année
Pas moins de 40 % des aliments que nous produisons au Canada sont gaspillés, et près de la moitié de ces pertes surviennent le long de la chaîne d’approvisionnement, entre les exploitations agricoles et les magasins d’alimentation.
On estime qu’au Canada, le gaspillage des aliments représente une perte de 31 milliards de dollars, soit 2 % du produit intérieur brut du pays.
Le coût pour les entreprises ainsi que pour les municipalités, qui sont responsables de la gestion des déchets organiques, est relativement élevé.

Aliments jetés à la poubelle
Aliments jetés à la poubelle d’une épicerie. © Radio-Canada

RCI avec les informations d’Erica Jonhson et la contribution d’Isabelle Lévesque, Marie Villeneuve, et Philippe Marcoux de Radio-Canada

Sur le même thème

Walmart responsable de gaspillage alimentaire dérangeant – Radio-Canada 

Walmart insider says ‘heartbreaking’ amount of food dumped in trash – CBC 

Gaspillage alimentaire : les consommateurs au centre du problème – RCI 

Halte au gaspillage en cette Journée mondiale de l’alimentation – RCI 

Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Consommation, Économie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

3 comments on “Walmart Canada jetterait aux poubelles des étagères entières d’aliments
  1. william Girard dit :

    Non seulement cela, elle composte des fruits et légumes toujours commestibles au lieu de les offrir à des organismes…

  2. Rene Albert dit :

    Ca c’est pas correcte!

    Des grandes entreprises comme Wal-Mart devraient etre plus responsable et donner l’exemple. Des actions positive de leur part s’imposent, et des simples paroles ne sont pas suffisantes…