En septembre 2000, Justin Trudeau s’adresse au président cubain Fidel Castro, à l’extérieur de la basilique Notre-Dame de Montréal, au début des funérailles d’État de son père, l’ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau. (Fred Chartrand / Presse canadienne)

En septembre 2000, Justin Trudeau s’adresse au président cubain Fidel Castro, à l’extérieur de la basilique Notre-Dame de Montréal, au début des funérailles d’État de son père, l’ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau. (Fred Chartrand / Presse canadienne)
Photo Credit: PC/FRED CHARTRAND

Justin Trudeau serait-il le fils secret de Fidel Castro? C pas vrai!

Serait-ce possible? Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, serait-il en vérité le fils du défunt commandant en chef de la révolution cubaine Fidel Castro?

C’est après le décès de ce dernier le 25 novembre 2016 que plusieurs publications, pour la plupart spécialisées dans la dissémination de fausses nouvelles, partagent des photos prétendant démontrer une incroyable ressemblance entre Justin Trudeau et Fidel Castro. Elles sont juxtaposées à des approximations sur les rencontres entre Fidel Castro et le couple Trudeau avant la naissance de l’actuel premier ministre canadien.

trudeau-castro-twitter

C’est la déclaration officielle de Justin Trudeau à la suite du décès de Fidel Castro qui aurait mis la puce à l’oreille de certains observateurs. En effet, Justin Trudeau exprime sa tristesse et son admiration pour un personnage que nombreux considèrent comme étant l’un des plus controversés du 20e siècle:

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris aujourd’hui la mort du président cubain ayant le plus longtemps exercé cette fonction.

« Fidel Castro, leader plus grand que nature, a consacré près d’un demi-siècle au service du peuple cubain. Révolutionnaire et orateur légendaire, M. Castro a réalisé d’importants progrès dans les domaines de l’éducation et des soins de santé sur son île natale.

« Bien qu’il était une figure controversée, ses supporters et ses détracteurs reconnaissaient son amour et son dévouement immenses envers le peuple cubain, qui éprouvait une affection profonde et durable pour “el Comandante”.

« Je sais que mon père était très fier de le considérer comme un ami, et j’ai eu l’occasion de rencontrer Fidel lorsque mon père est décédé. Ce fut aussi un véritable honneur de rencontrer ses trois fils et son frère, le président Raúl Castro, au cours de ma récente visite à Cuba.

« Au nom de tous les Canadiens, Sophie et moi offrons nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de M. Castro ainsi qu’aux nombreuses personnes qui l’appuyaient. Aujourd’hui, nous pleurons avec le peuple de Cuba la perte d’un leader remarquable. » 

Justin Trudeau

En mentionnant dans sa déclaration les liens qui unissaient sa famille à celle du dirigeant cubain, Justin Trudeau pousse certains à imaginer des liens plus forts que ceux de l’amitié entre les familles Trudeau et Castro.

C’est un utilisateur du forum Reddit qui, le premier, présente cette théorie. Très rapidement des sites de fausses informations s’emparent de l’idée et, plusieurs centaines de partages plus tard, nous sommes face à une information virale.

trudeau-castro

trudeau-castro2

Ces spéculations reposent avant tout sur la possibilité d’une rencontre entre Margaret Trudeau et Fidel Castro en 1970 et les liens maintenus par les familles Trudeau et Castro au fil des années.

Seulement, tel que le confirme Snopes.com, le site américain dont la principale vocation est de démasquer les fausses informations sur Internet, la première rencontre officielle entre Castro et le couple Trudeau a lieu en 1976 lors de leur visite officielle à Cuba, soit près de cinq ans après la naissance de Justin Trudeau.

Admettant cependant la possibilité d’une rencontre secrète, les journalistes de Snopes vont jusqu’à se pencher sur la date probable de conception de l’actuel premier ministre qu’ils estiment à la période s’étalant du 16 mars au 22 avril 1971. Sachant que Pierre et Margaret Trudeau se sont mariés, alors qu’il était déjà premier ministre, le 4 mars 1971 et que Justin Trudeau est né 10 mois après le mariage, il est ainsi peu probable que l’épouse du premier ministre ait pu s’éclipser vers Cuba (ou toute autre destination) sans alerter le public.

Bien entendu, aucune source officielle n’a commenté ces allégations.

Mots-clés : , , , ,
Publié dans : C pas vrai!

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

5 comments on “Justin Trudeau serait-il le fils secret de Fidel Castro? C pas vrai!
  1. Michel Guibord dit :

    Justin Trudeau est le fils de la haute finance de Toronto. Voir le projet de Loi C-29 à l’étude et le vote unanime (le 26 octobre dernier) du parti libéral contre la Motion M-42 qui dénonçait le recours légal aux paradis fiscaux par les banques et entreprises canadiennes.

  2. Alfredo LdeR dit :

    Fidel Trudeau !

  3. Alfredo LdeR dit :

    Cette nouvelle ne fait qu’amener encore de l’eau au moulin racoleur de la presse jaune. Le journaliste est passé à côté de la vraie nouvelle, dont la manchette aurait dû être: « La presse jaune monte un dossier d’insinuations dégoutantes contre Justin Trudeau » ou encore « Brillant exemple de comment construire une fausse nouvelle sans mensonges explicites » ou « Comment la liberté d’expression permet de trainer qq’un dans la boue sans rien dire d’inexact »

    • Richard dit :

      Je préfère nettement un C pas vrai! à vos exemples de titres beaucoup trop longs et tellement lourdauds!
      Et je me demande en quoi un article qui met en garde les gens contre les fausses nouvelles «ne fait qu’amener encore de l’eau au moulin racoleur de la presse jaune.»? Un peu contradictoire non?

  4. Michaël Lessard dit :

    Au-delà du côté comique de la nouvelle ici, en général les propagandes anti-castristes et pro-castristes (quant à elle, incapable de la moindre critique des évidences) sont déplorables des deux côtés.

    Bonsoir la réalité ou les faits.

    Si on compare avec les près de 200 pays officiels dans le monde, Cuba fait partie des moins violents en termes d’interventions militaires: pratiquement aucune depuis 1960 (même à l’époque, Cuba appuyait des factions dans les luttes anti-coloniales; ce n’étaient pas des guerres de conquête). Aussi en termes de prisonniers d’opinion ou d’abus (mauvais traitement et torture), Cuba n’est pas dans les pires pays et les preuves de torture me semble manquantes par exemple (je ne suis pas un expert toutefois). Comprenez-moi bien ici: tout État viole parfois les droits humains, même le Canada (objectivement, oui, nous violons parfois les droits humains de manière systématique et absurde. Je pense notamment à des familles immigrantes incarcérées sans accusation ni procès, ainsi qu’aux feu «certificats de sécurité»).

    Les propagandistes sont souvent très pro-Américains, ce qui est particulièrement loufoque considérant les nombreuses interventions militaires meurtrières, souvent pour des motifs égoïstes commerciaux, et considérant le grand nombre de fonctionnaires étasuniens pénalisés ou emprisonnés pour avoir dénoncé des politiques illégales, considérant le nombre incroyable de prisonnier.ières en général, le nombre de morts violentes par année, etc.

    Je n’appuie pas la fausse démocratie nationale à Cuba (les élu.es se réunissent deux fois par année pour «élire» le gouvernement parmi une liste restreinte) ni l’économie beaucoup trop rigide, mais coopérer avec Cuba et ouvrir le dialogue est clairement la manière d’améliorer les choses dans ce cas.