Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et le chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, à Moncton.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et le chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, à Moncton.
Photo Credit: PC / Marc Grandmaison

Financement de la santé : le fédéral et le Nouveau-Brunswick s’entendent

Share

Alors que le gouvernement fédéral et les autres provinces du pays n’ont pas réussi à s’entendre sur les Transferts fédéraux en matière de santé ces derniers jours, une surprise vient de se produire avec la conclusion d’une entente avec le Nouveau-Brunswick. La province recevra du fédéral, au cours des 10 prochaines années, la somme de 229,4 millions de dollars.

L’entente que le fédéral vient de conclure avec le Nouveau-Brunswick cible prioritairement des investissements dans les soins à domicile et les soins en santé mentale.

Cette entente était presque prévisible. Les autres provinces avaient rejeté l’offre du gouvernement fédéral de réduire la hausse des transferts fédéraux en santé de 6 à 3,5 %, à compter de 2017 pour les 5 prochaines années, en plus d’une enveloppe de 11, 5 milliards de dollars pour les soins à domicile et les soins en santé mentale, tout en déplorant son approche « unilatérale ».

En face de ce rejet, le gouvernement libéral avait retiré sa proposition et ramené la hausse de l’offre de 6 à 3 % comme annoncée par l’ancien gouvernement conservateur.

En concluant une entente avec le fédéral, le Nouveau-Brunswick, qui avait dit « appuyer conditionnellement les propositions sur la table », confirme sa volonté affichée à la fin des négociations de se détacher du front commun des provinces et de négocier sa propre entente bilatérale sur les transferts en santé.

La province avait en effet offert d’appuyer la proposition fédérale de bonifier le taux de croissance des transferts fédéraux d’un demi-point, soit à 3,5 % annuellement pour les cinq prochaines années, au lieu des 3 %  annoncés par le gouvernement conservateur.

Le Nouveau-Brunswick avait assorti ce soutien d’une condition qu’Ottawa devait absolument respecter : modifier les modalités de versement pour les soins en santé mentale et les soins à domicile, offrir un montant de base à chaque province, au prorata de sa population.

Nous écoutons les Néo-Brunswickois, qui veulent que nous bâtissions un partenariat solide avec le gouvernement Trudeau et qui souhaitent que nous investissions dans de meilleurs soins de santé. L’accord de financement d’aujourd’hui nous assurera, ce printemps, un financement pour les soins à domicile et de santé mentale qui, autrement, aurait pu être retardé ou perdu. Cette annonce se traduira par des résultats concrets pour les Néo-Brunswickois grâce à des investissements accrus en soins de santé. 

– Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Avec les financements fédéraux, les soins à domicile vont connaître d'importants investissements au Nouveau-Brunswick dans les 10 prochaines années
Avec les financements fédéraux, les soins à domicile vont connaître d’importants investissements au Nouveau-Brunswick dans les 10 prochaines années © Radio-Canada / Ginette Lamarche

Les 229,4 millions de dollars répartis sur 10 ans, fruit de la présente entente avec le fédéral, vont couvrir différents besoins de la province :

  • 125,1 millions de dollars seront consacrés à l’amélioration des soins à domicile. Ils répondront notamment aux besoins en matière d’infrastructures et de soins à domicile.
  • 104,3 millions de dollars vont permettre de financer les initiatives en santé mentale.

Le Nouveau-Brunswick apparaît ainsi comme la première province à conclure un nouvel accord de financement des soins de santé avec le gouvernement fédéral et les fonds lui seront accordés dès le 1er avril 2017.

Aujourd’hui, le premier ministre Gallant a pris une décision qui constitue une excellente nouvelle pour les gens du Nouveau-Brunswick. Le gouvernement du Canada fera d’importants investissements afin d’améliorer la qualité des soins de santé pour les familles canadiennes, ce qui comprend un accès accru aux soins à domicile et de santé mentale. Je tiens à remercier le premier ministre Gallant ainsi que nos homologues provinciaux au Nouveau-Brunswick de leur vision et de leur leadership.   

– Jane Philpott, ministre fédérale de la Santé

Les soins en santé mentale seront également améliorés
Les soins en santé mentale seront également améliorés © Radio-Canada

À lire aussi 

Transferts en santé : le N.-B. prêt à négocier sa propre entente avec le fédéral

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Politique, Santé, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Financement de la santé : le fédéral et le Nouveau-Brunswick s’entendent
  1. Avatar Jean-Yves Levesque dit :

    Levesque a connu les longs couteaux en travaillant avec les autres PM du ROC. Et malheureusement,on en a toujours d’autres qui croient pouvoir faire mieux;ainsi voilà que c’est au tour de Barrette du PLQ de revivre ces affronts répétés à notre endroit de devoir se battre seul pour que ces derniers profiteurs reçoivent l’équivalence à la fin du processus.ET ILS SE DISENT FIERS D’AGIR AINSI.Je ne sais pas comment tu peux honnêtement tirer une fierté dans ce manque d’appui envers les autres en faisant des « deals » pareils.C’est « cheap » au pas possible !

  2. Avatar Jean-Yves Levesque dit :

    Encore une preuve additionnelle que cette fédération asymétrique ne fonctionne pas ,surtout quand les libéraux sont au pouvoir. Le Québec a encore une fois cru un Trudeau et vit un autre échec de faire un front commun avec le ROC.Il y en a toujours un qui débarque.