Les personnes âgées ont parfois besoin d'aide lors de la déclaration des revenus. ImpôtRapide a pensé à des trucs et astuces pour mieux les accompagner

Les personnes âgées ont parfois besoin d'aide lors de la déclaration de revenus. ImpôtRapide a pensé à des trucs et astuces pour mieux les accompagner
Photo Credit: AFP / PHILIPPE HUGUEN/AFP

Déclaration de revenus : aider les aînés à aller chercher tous les crédits et déductions auxquels ils ont droit!

En cette période des impôts, ImpôtRapide a mis en ligne quelques conseils pratiques pour les aînés et les retraités, dans le but de les orienter dans leurs démarches, afin qu’ils profitent de tous les crédits d’impôt et déductions, tant au fédéral qu’au provincial. Alice Chantal Tchandem a obtenu plus de détails sur les recommandations destinées à ces personnes, en s’entretenant avec Julie Thibodeau, analyste principale, experte en fiscalité pour le compte d’ImpôtRapide d’Intuit Canada.
.

Retirez d’abord vos CELI avant vos REER

Julie Thibodeau. Analyste principale, experte en fiscalité Intuit Canada
Julie Thibodeau. Analyste principale, experte en fiscalité Intuit Canada © ImpôtRapide

Les aînés sont des personnes qui paient un peu plus d’impôts quand vient le temps de faire leur déclaration de revenus, observe d’entrée de jeu Julie Thibodeau.

La raison est qu’ils ont des revenus qui ont des provenances diverses et ces revenus n’ont pas toujours connu des déductions qui ont été faites sur les montants reçus.

Le conseil que Mme Thibodeau leur donne est qu’ils doivent d’abord retirer leur CELI (Compte d’épargne libre d’impôt) avant de s’attaquer à leurs REER (Régime enregistré d’épargne-retraite), parce que les CELI sont exempts d’impôt, tandis que les REER sont imposés au moment où ils sont retirés.

C’est important d’avoir un conseiller financier pour les aider à optimiser l’équilibre et pour minimiser la charge d’impôt, souligne Julie Thibodeau.

L’autre chose, c’est de s’assurer qu’à partir du moment où ils ont 71 ans, tous leurs REER soient retirés et convertis en FERR (Fonds enregistré de revenu de retraite), car l’année d’après, les REER deviennent imposables complètement, et ce n’est pas intéressant de faire le transfert en FERR à ce moment-là, dit la fiscaliste.

Lors de la déclaration de revenus, les aînés doivent faire attention à beaucoup de détails pour pouvoir bénéficier de tous les crédits qui leur reviennent.
Lors de la déclaration de revenus, les aînés doivent faire attention à beaucoup de détails pour pouvoir bénéficier de tous les crédits qui leur reviennent. © iStock
Écoutez

Fractionnez votre revenu de retraite

Quand ils sont en couple, il y a des choses qui peuvent être faites pour les aider à diminuer la charge d’impôt.

Une des premières choses c’est de fractionner le revenu de retraite. Ce mécanisme existe aussi bien du côté du fédéral que provincial.

Au fédéral , à partir du moment où on a des revenus de pension qui sont admissibles au fractionnement, on peut procéder à ce fractionnement en toute liberté, car il n’y a pas de limite d’âge.

La nuance, au Québec, est que la personne qui va fractionner son revenu de pension doit avoir atteint l’âge de 65 ans, a tenu à clarifier Julie Thibodeau.

Partagez vos pensions

Selon les suggestions de Mme Thibodeau, une autre chose possible est de partager les revenus du Régime de rente du Québec, tout ce qu’on appelle les pensions de la RRQ.

Il y a aussi un mécanisme offert pour aider les retraités à égaliser les revenus entre les conjoints, mais ils doivent avoir atteint l’âge de 60 ans et plus pour pouvoir le faire.

Profitez du crédit en raison de l’âge et transférez les crédits inutilisés

Lorsqu’on a le crédit en raison de l’âge, on peut le transférer entre conjoints. Alors, le montant en raison de l’âge qui n’est pas utilisé par le conjoint qui a eu un revenu moindre peut être transféré au conjoint qui a gagné plus d’argent.

Il faut faire attention à l’âge qui, du côté du fédéral, est de 65 ans et de 66 ans cette année au Québec. Ce montant est diminué en fonction des revenus de la personne, observe Julie Charbonneau.

Les suggestions d'ImpôtRapide aux aînés pour leur déclaration de revenus tiennent compte du fait que certains ne maîtrisent pas toujours toute la documente requise à cette fin
Les suggestions d’ImpôtRapide aux aînés pour leur déclaration de revenus tiennent compte du fait que certains ne maîtrisent pas toujours toute la documente requise à cette fin © PC/Chris Young

À lire aussi :

Nouvel arrivant : êtes-vous un résident canadien aux fins de l’impôt sur le revenu?

L’Agence du revenu du Canada surveille les pages Facebook et Twitter des Canadiens

Un Canadien qui a la citoyenneté américaine devra aussi déclarer ses revenus à l’Oncle Sam

N’oubliez pas le crédit d’impôt pour les activités physiques

Cette année, du côté du Québec, il y a un crédit de 20 % du montant des frais d’inscription pour un total de 40 $ pour les activités physiques des aînés.

Il faut être âgé de 70 ans, avoir un revenu inférieur à 40 835, et être résident du Québec au 31 décembre pour en bénéficier.

Déclarez tous vos frais médicaux

L’impact de la déclaration des frais médicaux sur les impôts des aînés peut aussi être assez remarquable, affirme Julie Thibodeau, qui relève la nécessité pour eux d’aller rechercher plus de crédits dans ce cas.

C’est pourquoi il est important de garder tous les reçus d’ordre médical, soit de toutes les analyses de laboratoire prescrites par un médecin, la liste des médicaments et les couvertures d’assurance supplémentaires que les retraités doivent souvent prendre quand ils voyagent. Tous ces frais sont déductibles.

Mots-clés : , , , ,
Publié dans : Économie, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*