Dans les tons d’orange, de rose et d’ocre se dessine sur cette carte le fameux bouclier canadien. Il recouvre 90 % de la province du Québec et presque la moitié de toute la superficie du Canada.Photo Credit: US Geological Survey

Dans les tons d’orange, de rose et d’ocre se dessine sur cette carte le fameux bouclier canadien. Il recouvre 90 % de la province du Québec et presque la moitié de toute la superficie du Canada.Photo Credit: US Geological Survey

La croûte rocheuse originale de la Terre découverte dans le Bouclier canadien

Share

Des chercheurs canadiens ont découvert des vestiges de l’enfance de la planète au milieu du roc dans le nord du Québec.

Ces traces de la croûte terrestre d’origine ont été décelées dans le Bouclier canadien dont la création initiale remonte à 4,2 milliards d’années, lorsque notre planète en était à ses balbutiements géologiquement parlant.

La composition de la Terre est différente de celle de toute autre planète connue dans notre système solaire ou même de la lune, avec les épaisses croûtes rocheuses qui se forment et se déplacent sur la surface.

Au fil du temps, cela a précipité les roches les plus anciennes des origines de la terre profondément en dessous de la surface. Sauf dans le nord du Québec!

Les chercheurs Jonathan O’Neil et Don Francis reviennent au camp avec des sacs à dos remplis d’échantillons de roche. (Alexandre Jean)
Les chercheurs Jonathan O’Neil et Don Francis reviennent au camp avec des sacs à dos remplis d’échantillons de roche. (Alexandre Jean)

Des roches qui datent de nos 500 premiers millions d’années

Jonathan O’Neil, professeur adjoint au Département des sciences de la Terre et de l’environnement de l’Université d’Ottawa, et son équipe de chercheurs ont passé plusieurs semaines à sonder une partie du Bouclier du nord du Québec pour recueillir des échantillons.

« La plupart des roches de granits dans cette région du nord, nous croyons, proviennent de la fusion d’une croûte plus ancienne », a déclaré O’Neil, l’auteur principal, dans l’étude dont les résultats sont publiés dans la prestigieuse revue Science.

« Nous savions que ces roches avaient un précurseur plus ancien ou un parent plus âgé. Mais quel âge, nous ne savions pas. »

L’équipe a pu mesurer la présence d’un isotope qui n’a été produit que dans les 500 premiers millions d’années de la Terre, le néodyme-142, que l’équipe a trouvé dans les échantillons québécois.

Gros plan d’une croûte continentale de 2,7 milliards d’années du Nunavik, dans le nord du Québec, montrant une histoire complexe de remodelage de roches océaniques de plus de 4,2 milliards d’années. (Véronique Villeneuve)
Gros plan d’une croûte continentale de 2,7 milliards d’années du Nunavik, dans le nord du Québec, montrant une histoire complexe de remodelage de roches océaniques de plus de 4,2 milliards d’années. (Véronique Villeneuve)

Des échantillons qui se sont formés entre 4,2 milliards et 4,3 milliards d’années

Bien que les résultats ne répondent pas à toutes les questions sur l’histoire du début de la Terre, ils viennent jeter un peu de lumière sur son développement.

« Au moins, cela nous donne plus d’outils pour comprendre la géodynamique précoce », a déclaré O’Neil. « Est-ce que [le processus] était le même partout sur la Terre, ou était-ce local? Ce sont toutes des questions auxquelles nous devrons répondre. »

« Si nous comprenons les premiers processus qui façonnent notre planète, nous pouvons peut-être comprendre d’autres planètes: pourquoi sont-elles différentes ou sont-elles semblables? »

Jonathan O’Neil
Jonathan O’Neil © CBC

Qu’est-ce que le Bouclier canadien?

Le Bouclier canadien est l’une des plus vieilles surfaces rocheuses de la planète. Presque la moitié de toute la superficie du Canada est recouverte par ce bouclier rocheux qui a la forme d’un U géant qui s’étend du Nunavut au nord du fleuve Saint-Laurent au Québec.

On retrouve aussi ce bouclier sur une grande partie de l’Ontario ainsi que la partie centrale du Manitoba et le nord de la Saskatchewan et de l’Alberta.

Le Bouclier sert encore aujourd’hui de lit à des milliers de lacs et cours d’eau au Canada. Il y a 10 000 ans, des glaciers atteignant parfois jusqu’à 10 km d’épaisseur se sont mis à fondre sous l’action du réchauffement climatique. Les glaces, en se retirant, ont tracé des sillons profonds et produit une multitude de lacs et de rivières.

Toute la portion du Canada qui se trouve recouverte par le Bouclier canadien serait, selon les experts, l’une des deux ou trois régions du monde au potentiel minier aussi élevé. Le Bouclier est rempli de dépôts substantiels de nickel, d’or, d’argent, et de cuivre.

La partie du Bouclier située dans les Territoires du Nord-Ouest fut récemment le lieu de plusieurs découvertes importantes de diamant.

Le Bouclier canadien recouvre une surface d’environ 4,8 millions de kilomètres carrés soit presque la moitié de toute la superficie du Canada.
Le Bouclier canadien recouvre une surface d’environ 4,8 millions de kilomètres carrés soit presque la moitié de toute la superficie du Canada. © L’Encyclopédie de l’histoire du Québec.

RCI avec CBC

Sur le même thème

Percer la croûte terrestre – Radio-Canada 

Les plus anciennes formes de vie sur Terre trouvées dans le nord du Québec – Radio-Canada 

Une roche de 4 milliards d’années nous renseigne sur l’origine de la Terre – Radio-Canada 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Environnement, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*