Des vols en provenance de certains pays vers le Canada feront l'objet d'une sécurité accrue
Photo Credit: Marlee90

Ottawa renforce la sécurité de certains vols à destination du Canada

Share

Le gouvernement canadien a annoncé mardi un renforcement de la sécurité sur certains vols en provenance de l’étranger. Mais Ottawa n’interdit pas le transport en cabine d’appareils électroniques plus grands qu’un téléphone, comme l’ont fait les États-Unis et le Royaume-Uni.

Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, n’a pas fourni de détails sur les mesures mises en place ni sur les vols ou les pays concernés, évoquant néanmoins un « risque pour la sécurité ». En point de presse, le ministre a simplement indiqué qu’il a décidé « de mettre en place des mesures additionnelles pour certains vols (arrivants) au Canada de certains aéroports à l’étranger pour assurer une plus grande sécurité aérienne ».

« Pour des raisons de sécurité évidentes, je ne suis pas en mesure de vous dire quels pays sont concernés, ni de quelles mesures précises il s’agit », a-t-il dit aux journalistes.

Ce renforcement survient après l’examen par le gouvernement des mesures mises en place en mars par les États-Unis et le Royaume-Uni interdisant le transport en cabine d’appareils électroniques plus grands qu’un téléphone dans les vols en provenance de la Turquie et de certains pays du Moyen-Orient et du Maghreb. Les autorités américaines avaient expliqué vouloir contrer une potentielle menace posée par des substances explosives dissimulées à l’intérieur de ces appareils électroniques.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau ne précise pas quels pays spécifiques sont concernés par le renforcement de la sécurité aérienne. © CBC News

Évaluer les risques

Marc Garneau a fait allusion à ces mesures en indiquant qu’un « risque » avait été établi par les services canadiens de sécurité après l’analyse de renseignements fournis par les Américains. Le ministre a cependant précisé que les voyageurs se rendant au Canada pourraient pour l’instant continuer à transporter leurs appareils électroniques à bord des avions.

« Il n’y a pas de restriction en ce moment, mais on va continuer d’évaluer. Et si l’on décide que des mesures additionnelles pourraient être nécessaires, on prendra ces mesures-là », a soutenu M. Garneau.

Le ministre a refusé de dire si les mesures qu’il a évoquées auraient des impacts sur les voyageurs, alors que le congé de Pâques se pointe à l’horizon. « Je ne vais pas essayer de prédire si les passagers vont s’apercevoir de quelque chose de différent, parce que ça irait dans les détails », a-t-il plaidé.

Le bureau du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, n’avait pas plus de précisions à offrir sur le sujet, référant les questions à celui du ministre des Transports.

Passagers
Le gouvernement canadien s’est engagé à protéger les droits des passagers aériens. © ICI Radio-Canada

Ottawa va sévir contre la surréservation des avions

Le gouvernement canadien va par ailleurs protéger les droits des passagers pour s’assurer qu’un incident comme celui survenu sur un vol de la compagnie United Airlines n’arrive « jamais » au Canada, a précisé M. Garneau. Le ministre est très troublé par ce qui s’est passé dimanche à bord de ce vol d’United Airlines, où un passager a été expulsé de force après avoir refusé de céder sa place sur un vol entre Chicago et Louisville, aux États-Unis.

Le gouvernement de Justin Trudeau va proposer un projet de loi pour créer une charte des droits pour les passagers, s’appliquant en cas de surréservation, a assuré M. Garneau, sans plus de précision. « Je ne voudrais jamais voir ça au Canada », a-t-il dit.

Captée sur vidéo, la scène de l’expulsion du passager d’United a fait le tour des réseaux sociaux. Cela a forcé le PDG de la compagnie aérienne à s’excuser. Évoquée dès novembre 2016 et remise à l’ordre du jour par l’incident survenu aux États-Unis, la charte canadienne devrait entrer en vigueur en 2018.

(Avec l’AFP et La Presse canadienne)

Lire aussi

Pas d’incident à la United Airlines au Canada : Ottawa resserra la pratique de surréservation de sièges en avion

Le gouvernement ouvre encore plus grand le ciel canadien aux étrangers dans le transport de nos passagers

« Hidden city fares », un secret que les compagnies aériennes ne veulent pas partager avec les voyageurs

Share
Mots-clés : , ,
Publié dans : International, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*