La rivière Chaudière fait partie des masses d’eau surveillées par les autorités. (Radio-Canada)

La rivière Chaudière fait partie des masses d’eau surveillées par les autorités. (Radio-Canada)

Inondations au Québec d’une ampleur qui n’a pas été vue en 9 ans

La pluie abondante tombée dimanche a fait hausser les niveaux d’eau de nombreuses rivières au Québec, poussant les autorités locales à garder les cours d’eau à l’oeil d’autant plus que les experts des prévisions météo annoncent d’autres précipitations records cette semaine.

Le directeur régional de la sécurité civile et des incendies pour les régions de Laval, de Montréal, de Lanaudière et des Laurentides, Gilles Desgagnés, a affirmé lundi que les niveaux d’eau étaient plus élevés que par les années passées, disant croire qu’il fallait remonter à 2008 pour une situation d’une telle ampleur.

Des problèmes importants ont lieu dans plusieurs secteurs des Laurentides et de Lanaudière. Dans plusieurs cas, il s’agit de maisons qui sont inondées assez régulièrement au printemps, a indiqué le directeur régional.

M. Desgagnés s’attendait à ce que le niveau de l’eau se stabilise ou baisse à partir du début de la soirée, lundi, soulignant qu’il n’y avait pas de nouvelles précipitations attendues avant mercredi.

Les pompiers et les résidents évaluent les inondations sur le Chemin de la Rivière à Val-Morin, situé dans les Laurentides. (Sudha Krishnan / CBC)
Les pompiers et les résidents évaluent les inondations sur le Chemin de la Rivière à Val-Morin, situé dans les Laurentides. (Sudha Krishnan / CBC)

Une coïncidence de facteurs

Pierre Corbin, directeur des opérations à Hydro Météo, a expliqué que les grands axes hydriques, comme la rivière des Outaouais, la rivière Richelieu et le fleuve Saint-Laurent, présentent des niveaux d’eau très élevés, et que les pluies des derniers jours ont causé des hausses sur d’autres cours d’eau qui alimentent ces grands axes.

Selon M. Corbin, les pluies des dernières semaines sont arrivées au bien mauvais moment puisqu’elles s’ajoutent aux crues printanières.

« En ce moment, il y a seulement la région de la Montérégie qui semble être épargnée, et une partie de l’Estrie. Mais tant et aussi longtemps que les terres vont rester saturées et qu’il va y avoir de la pluie pour alimenter cette saturation-là, la situation des niveaux d’eau élevés va perdurer encore pendant plusieurs jours », a-t-il prévenu, ajoutant que les pluies attendues plus tard cette semaine seront à surveiller.

Le service Hydro Météo a précisé, lundi, que plusieurs cours d’eau avaient atteint leur seuil d’inondation mineure au cours de l’après-midi et de la soirée de dimanche, notamment les rivières Petite Nation et du Nord, en Outaouais, les rivières Noire, Ouareau et L’Assomption dans Lanaudière, ainsi que la rivière Maskinongé, en Mauricie, et la rivière Bécancour au Centre-du-Québec.

Le niveau de la rivière Richelieu continuait de monter lundi, mais Hydro Météo s’attendait à une stabilisation au cours des prochains jours. Les rivières Famine, Beaurivage et Chaudière, dans la région Chaudière-Appalaches, ont dépassé leur seuil d’inondation mineure.

Prévisions météo d’Environnement Canada pour le Québec

Le Québec débordé par des inondations région après région

Les inondations ont provoqué la fermeture de la route 341 entre la rue Queen et la route 125, à Rawdon, au cours de la nuit de dimanche à lundi. Une voie a été rouverte lundi en fin d’avant-midi et la circulation se faisait en alternance. « Une partie de la 341 s’est affaissée, à la suite de la pluie abondante qu’il y a eu (dimanche) », a expliqué le maire de Rawdon, Bruno Guilbault.

À Val-David, la rivière du Nord est sortie de son lit et 30 maisons ont été inondées. En plus, 28 autres résidences principales ont été isolées, c’est-à-dire que l’accès était rendu difficile. Certains résidents étaient invités à quitter leur maison, mais plusieurs ont décidé de rester. Les services contre les incendies surveillaient la situation de près.

Une trentaine de résidences ont été inondées à Sainte-Agathe-des-Monts et à Saint-Calixte, tandis qu’il y en avait une vingtaine à Val-Morin et à Saint-André d’Argenteuil. À Mirabel, 12 résidences principales étaient inondées, et 5rues touchées. Les municipalités de Prévost et de Mont-Tremblant ont aussi été touchées.

À Sainte-Marie, en Beauce, les fortes pluies ont provoqué le débordement de la rivière Chaudière, une inondation qui n’inquiétait pas outre mesure le maire de la ville, Gaétan Vachon. « On a eu peur ce matin, parce qu’à la vitesse que ça montait. La nuit dernière et ce matin, ça montait rapidement », a-t-il expliqué.

Aucune évacuation n’a été nécessaire à Sainte-Marie, mais des rues ont dû être fermées, notamment le boulevard Larochelle, une partie de la rue Notre-Dame et des rues de certains secteurs de l’ancien centre-ville, a indiqué M. Vachon, qui précise que de telles mesures doivent généralement être prises chaque printemps. Certains citoyens ont également eu de l’eau dans leur sous-sol.

« Il y a mercredi qui nous inquiète un peu. Demain (mardi), je pense que ce sera une journée ensoleillée et nuageuse, ça va nous aider un peu […] Mais mercredi, si on a de fortes pluies… On est dans une vallée, alors aussitôt qu’il pleut, l’eau descend dans la rivière […] Il va falloir continuer à travailler près de nos gens pour être capable de suivre la situation », a-t-il mentionné.

Une partie de la route 341, également connue sous le nom du Boulevard Pontbriand à Rawdon, est fermée après une inondation qui a provoqué l’effondrement de la route. (Jay Turnbull / CBC)
Une partie de la route 341, également connue sous le nom du Boulevard Pontbriand à Rawdon, est fermée après une inondation qui a provoqué l’effondrement de la route. (Jay Turnbull / CBC)

RCI avec La Presse canadienne et CBC

Sur le même thème

Surveillance de la crue des eaux – Sécurité publique Québec 

Rivières sous surveillance au Québec – Radio-Canada 

Heavy rain leads to flooding, evacuations in southern Quebec – CBC 

Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Environnement

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*