Des experts en mammifères marins tentent de comprendre comment et pourquoi au moins six cadavres de baleines noires de l’Atlantique Nord ont été trouvés à la dérive dans le golfe du Saint-Laurent.
Photo Credit: (Pêches et Océans Canada/Presse canadienne)

Des algues toxiques seraient à l’origine du décès de six baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent

C’est une tâche titanesque à laquelle s’attellent des experts de la faune marine au large des Îles-de-la-Madeleine dans le golfe du Saint-Laurent : retirer des eaux des cadavres de baleines noires de l’Atlantique Nord afin de réaliser les autopsies nécessaires et de comprendre comment et pourquoi au moins six de ces majestueuses bêtes ont été trouvées mortes, dérivant dans le golfe.

Première tâche : où touer les carcasses?

Les biologistes de Pêches et Océans Canada assignés au dossier doivent d’abord déterminer un endroit où draguer les immenses cadavres pour avoir accès à des équipements puissants, dont des treuils, des grues, etc.

Il pourrait y en avoir beaucoup plus

Zone approximative du golfe Saint-Laurent où les cadavres ont été trouvés (nord-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, pointe est du nord-est du Nouveau-Brunswick et les Îles-de-la-Madeleine (Google Maps)

Le premier cadavre a été vu le 18 juin, les cinq autres la semaine dernière.

« There have been several sightings but because these animals are actually drifting around, we have to make sure that the animals that we’re seeing are not repetitive sightings of the same animal. We will hopefully have more firm numbers in the next day or so. »

(Trad. : Nous avons reçu plusieurs signalements, mais, comme les cadavres dérivent, nous devons nous assurer qu’il n’y a pas de doublons. Nous espérons avoir un résultat précis d’ici quelques jours.)

Isabelle Elliott, Pêches et Océans Canada

Trois cadavres ont déjà été marqués et étiquetés et sont suivis par satellite.

D’autres animaux pourraient donner des indices

Les causes de ces décès sont encore nébuleuses. La baleine noire de l’Atlantique peut atteindre 15 mètres de long et peser de 40 000 à 70 000 kilogrammes, soit de 40 à 70 tonnes.

Éclosion d’algues toxiques?

C’est une hypothèse étudiée par Pêches et Océans Canada.

 « It is a theory that we’re considering. We are also looking at other species that frequent those waters – birds and other fish – that can give us some indication as to whether there are signs of toxic algal blooms. We have not observed any overt signs at this time, »

(Trad. : C’est une théorie, une hypothèse. Nous nous penchons aussi vers d’autres espèces qui cohabitent dans ces mêmes eaux, des oiseaux, des poissons, qui pourraient nous donner certains indices. À ce jour, nous n’avons aucun signe évident d’une telle probabilité.)

Matthew Hardy, Pêches et Océans Canada

Selon les experts de la station d’observation et de recherche aviaire et baleinière Grand Manan (Grand Manan Whale and Seabird Research Station), il ne faut pas exclure les collisions avec des navires marchands pour expliquer ces décès. S’inscrivent aussi dans les possibilités les enchevêtrements dans des filets de pêche, phénomène qui s’est produit trop souvent ces dernières années.

( Marine Animal Response Society)

Espèce en danger

Six décès au sein d’une population qui n’a connu que cinq naissances cette année, c’est très inquiétant.

Il n’y aurait que 500 baleines noires de l’Atlantique aujourd’hui.

Pêches et Océans Canada a classé la baleine noire de l’Atlantique Nord dans la catégorie des « espèces menacées ».

Pour en savoir plus au sujet de la baleine noire de l’Atlantique Nord.

RCI, PC, Pêches et Océans Canada, Station d’observation et de recherche aviaire et baleinière Grand Manan

Mots-clés : , ,
Publié dans : Environnement, International, Santé, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*