Les chercheurs qui ont pratiqué des autopsies sur trois baleines noires mortes dans le golfe du Saint-Laurent ont dû retirer l’épaisse couche de graisse des mammifères marins avec une pelle mécanique.   Photo : Courtoisie, Marine Animal Response Society

Les chercheurs qui ont pratiqué des autopsies sur trois baleines noires mortes dans le golfe du Saint-Laurent ont dû retirer l’épaisse couche de graisse des mammifères marins avec une pelle mécanique. Photo : Courtoisie, Marine Animal Response Society

Deux des six baleines noires seraient mortes d’un traumatisme violent

Des spécialistes des mammifères marins au Canada ont dévoilé lundi les résultats préliminaires très attendus des nécropsies faites sur les carcasses de trois des six baleines noires depuis quelques jours.

Des spécialistes des animaux marins ont dépecé la carcasse qui a été hissée sur la côte. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach
Des spécialistes des animaux marins ont dépecé la carcasse qui a été hissée sur la côte. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach

Deux des baleines noires de l’Atlantique Nord retrouvées mortes dans le golfe du Saint-Laurent semblent avoir souffert d’un traumatisme contondant et une troisième aurait été prise au piège dans un filet de pêche.

« Ce que nous avons vu, c’est un empêtrement notable dans des filets de pêche », indique Pierre-Yves Daoust, pathologiste de la faune au collège vétérinaire de l’Atlantique, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le vétérinaire n’écarte pas la possibilité qu’une baleine ait subi une collision avec un bateau.

Pierre-Yves Daoust, vétérinaire pathologiste du Collège vétérinaire de l’Atlantique à Charlottetown. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach
Pierre-Yves Daoust, vétérinaire pathologiste du Collège vétérinaire de l’Atlantique à Charlottetown. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach

Pas de rapport final avant deux mois

La Marine Animal Response Society indique qu’une troisième baleine a souffert d’un « enchevêtrement chronique » et que toutes les carcasses étaient dans un stade avancé de décomposition.

Les experts continueront d’analyser les résultats et présenteront un rapport final d’ici les deux prochains mois.

Le groupe souligne que plus de 40 personnes ont participé aux autopsies animales dans le village de Norway, à l’Île-du-Prince-Édouard.

La carcasse de la baleine noire autopsiée à l’Île-du-Prince-Édouard jeudi, vue des airs. Photo : Marine Animal Response Society
La carcasse d’une baleine noire autopsiée à l’Île-du-Prince-Édouard jeudi, vue des airs. Photo : Marine Animal Response Society

Le saviez-vous?
– La baleine noire de l’Atlantique Nord, qui est aussi connue sous le nom de baleine franche de l’Atlantique Nord, est une espèce en voie de disparition au Canada.  Elle était à la base de toute une industrie. Dès le XIe siècle, les Basques traversaient l’océan pour venir la chasser et récupérer ses fanons et son huile. La baleine a deux caractéristiques qui aidaient les chasseurs : elle nage près des côtes et c’est aussi la seule baleine qui flotte après sa mort.
– Elle est protégée en vertu des lois canadiennes et américaines.
– Il y a environ 500 baleines noires au total dans le monde.

Une carcasse est hissée sur la côte, mercredi soir dernier, à un endroit isolé dans les environs de Norway, à l’Île-du-Prince-Édouard. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach
Une carcasse est hissée sur la côte, mercredi soir dernier, à un endroit isolé dans les environs de Norway, à l’Île-du-Prince-Édouard. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach

Baleines noires retrouvées mortes : un « désastre »

© Racio-Canada

La mort de ces six mammifères représente environ 1 % des quelque 525 baleines noires, une espèce en voie de disparition.

C’est un désastre, selon un scientifique américain, qui souligne que la situation est à un niveau qui n’avait pas été atteint depuis que la population de ce mammifère marin a été décimée au XIXe siècle par les baleiniers.

Mark Baumgartner, de l’Institut océanographique Woods Hole, à Cape Cod, a dit que la série de décès de baleines devrait servir d’incitatif aux humains afin qu’ils en fassent plus pour protéger les animaux quand c’est possible.

Dans la baie de Cape Cod, l’agence américaine d’observation océanique et atmosphérique a implanté par exemple un système d’alerte aux baleines dans le corridor de navigation menant à Boston.

Des bouées sont équipées d’hydrophones capables d’entendre les appels des baleines. Si une baleine est détectée, un signal est envoyé aux navires afin qu’ils ralentissent dans ce secteur.

Zone approximative du golfe Saint-Laurent où les cadavres ont été trouvés (nord-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, pointe est du nord-est du Nouveau-Brunswick et les Îles-de-la-Madeleine (Google Maps)

Zone approximative du golfe Saint-Laurent où les cadavres ont été trouvés (nord-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, pointe est du nord-est du Nouveau-Brunswick et les Îles-de-la-Madeleine (Google Maps)

Découvrez :
Sale temps pour les bébés bélugas du fleuve Saint-Laurent

Après avoir été stable durant plusieurs années, la population de bélugas a commencé à décliner de façon marquée durant les années 2000 et il ne resterait environ que 900 bélugas dans le Saint-Laurent, alors que vers 1870, on estimait que leur nombre pouvait atteindre jusqu’à 10 000 dans le fleuve. Photo Credit: Courtoisie /GREMM

Après avoir été stable durant plusieurs années, la population de bélugas a commencé à décliner de façon marquée durant les années 2000 et il ne resterait environ que 900 bélugas dans le Saint-Laurent, alors que vers 1870, on estimait que leur nombre pouvait atteindre jusqu’à 10 000 dans le fleuve. Photo Credit: Courtoisie /GREMM

RCI avec La Presse canadienne et les informations de Samuel LeGresley de Radio-Canada

En complément

Des algues toxiques seraient à l’origine du décès de six baleines noires – RCI 

L’hymne national du Canada interprété par des baleines – RCI 

Espèce menacée : que révèle le souffle des orques lorsqu’elles remontent à la surface? – RCI 

Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Environnement, Insolite

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*