Le parc national de Quttinirpaaq à la pointe nord de l’île d’Ellesmere tel que vu sur Google Street Map
Photo Credit: https://www.instantstreetview.com/

Google Street View s’est rendu au bout du monde, à l’île d’Ellesmere

Voilà, c’est fait, Google Street View est arrivé au sommet de la Terre, au bout du monde.

En signant une entente avec Parcs Canada, le géant de l’Internet rend disponibles aujourd’hui des images d’un des endroits les plus reculés de la planète, le parc national Quttinirpaaq à la pointe nord de l’île d’Ellesmere (80°N, 79°O).

Encyclopédie canadienne

« We want people to care about the places that we protect. Bringing it into people’s homes seemed a really good idea. It is a difficult place to reach. »

(Trad. : Nous voulons que les gens se soucient de ces endroits que nous tentons de protéger. Selon nous, rendre ces images disponibles pour tous est une très bonne idée. Ici, c’est plutôt reclus comme endroit.)

Emma Upton, gérante du parc Quttinirpaaq

(Parcs Canada)

Dire que le parc national Quttinirpaaq est difficile d’accès est sans aucun doute l’un des euphémismes les plus vrais, car il n’y a qu’une petite pointe du Groenland qui est plus au nord.

Comment s’y rendre

Si d’aventure l’envie vous prend de visiter le parc Quttinirpaaq – prononcez-le ainsi: kih-TURN-ih-pak – vous devez d’abord vous envoler vers Iqaluit, capital du Nunavut.

Votre prochain vol vous mène à Resolute sur l’île Cornwallis.

Et là l’aventure commence pour vrai.

Twin Otter (http://www.besttravelreview.com/)

Vous devrez affréter un avion du type Twin Otter qui vous déposera au parc, là où il n’y a ni hameaux ni services. Rien, quoi, sauf l’immensité.

Une randonnée aérienne qui vous délestera de plusieurs milliers de dollars. En fait, moins de 30 personnes s’y rendent chaque année.

Quel spectacle!

De fait, quand on surmonte la série de défis, le spectacle est grandiose.

« It’s a place where we can still find true solitude and we can still experience real silence. You can hike for days and you will not see a single jet flying over you. You will hear the wind in your ears and a few birds and the water rushing. »

(Trad. : C’est un endroit où l’on peut faire l’expérience de la vraie solitude, du silence le plus profond. Vous pouvez être en randonnée pendant plusieurs jours d’affilée sans voir ni entendre un seul avion au-dessus de votre tête. Les seuls sons qui vous entourent sont le bruit du vent et celui des torrents.)

Emma Upton

On y croise  des bœufs musqués, des renards de l’Arctique, des loups et des lièvres de l’Arctique qui font dans les 10 kilos. Au-dessus de vos têtes, des faucons gerfauts et des hiboux chassent leurs proies.

Lièvre de l’Arctique

La prise d’images

Certains membres du personnel de Parcs Canada ont reçu une formation dans la manipulation de la caméra Google trekker et l’ont porté dans le cadre de leurs activités normales lorsqu’ils sillonnaient le parc en juillet 2016.

Cet appareil peut être monté sur une motoneige ou sur un canot pneumatique, mais, essentiellement, le gros des images a été capté lorsque la caméra était portée à dos d’homme.

(Parcs Canada)

Améliorer l’accessibilité du parc Quttinirpaaq

Parcs Canada espère améliorer l’accessibilité du parc Quttinirpaaq – arrivez-vous à le prononcer?

Ainsi, une fois l’an, l’agence fédérale affrète un avion Twin Otter à Resolute et offre en vente huit ou neuf vols aller-retour.

Une autre option s’offre à vous, se porter volontaire comme cuistot pour le personnel en déploiement au parc.

RCI, CP, Google Street View, Parcs Canada, Encyclopédie canadienne

Mots-clés : , , , ,
Publié dans : Insolite, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*