Justin Trudeau et Rodrigo DutertePHOTO MARK R. CRISTINO, REUTERS

Justin Trudeau et Rodrigo DutertePHOTO MARK R. CRISTINO, REUTERS

Trudeau débat des droits de la personne avec le dirigeant des Philippines

Justin Tudeau affirme avoir « échangé directement avec le président Rodrigo Duterte », et qu’il a soulevé avec lui des dossiers épineux comme celui du non-respect des droits de la personne.

Il dit aussi avoir abordé avec le président philippin l’affaire des meurtres qui ont été perpétrés par ses partisans en dehors du système judiciaire dans sa lutte contre les réseaux de trafiquants de drogue.

Cette guerre sanglante contre la drogue du président philippin a donnée lieu à des exécutions sans jugement qui ont fait des milliers de morts en deux ans.

M. Trudeau avait laissé entendre avant sa visite aux Philippines qu’il pourrait soulever la question des droits de la personne avec M. Duterte, s’il en avait l’occasion, bien qu’aucun tête-à-tête entre les deux dirigeants n’était formellement prévu.

« Il y a toute une série de problèmes que je pourrais soulever avec lui si nous en avons l’occasion, a déclaré M. Trudeau samedi, à Danang, au Vietnam. Il y a toujours des préoccupations en matière de droits de la personne à aborder avec un large éventail de dirigeants. »

Aide-mémoire…
Trump et Duterte auraient ignoré la question des droits de l’homme
– Selon la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, le président américain Donald Trump aurait « brièvement » abordé la question des droits de l’homme avec son homologue philippin Rodrigo Duterte, lors d’une rencontre de 40 minutes lundi en marge du Sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE).
– À l’issue de cet entretien, Harry Roque, le porte-parole de l’homme fort de Manille, a pourtant affirmé que « la question des droits de l’homme n’avait pas été soulevée » et que c’est le président Duterte qui avait pris davantage la parole…

Le président des États-Unis Donald Trump s’est entretenu en privé avec son homologue philippin Rodrigo Duterte, figure controversée de la guerre sanglante contre la drogue au pays. Photo : Associated Press/Andrew Harnik
Le président des États-Unis Donald Trump s’est entretenu en privé avec son homologue philippin Rodrigo Duterte, figure controversée de la guerre sanglante contre la drogue au pays. Photo : Associated Press/Andrew Harnik

Discours passionné du Canada devant le sommet de l’ANASE

Le premier ministre Justin Trudeau a offert un discours enflammé devant des représentants des principaux pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) mardi à Manille.

Le premier ministre canadien a déclaré que le Canada était impatient de devenir membre du Sommet de l’Asie de l’Est et de la Réunion élargie des ministres de la Défense de l’ANASE. « Le Canada n’a pas seulement envie, mais est prêt à devenir un partenaire essentiel pour les 50 prochaines années », a déclaré Justin Trudeau.

Le premier ministre canadien a affirmé que la position du Canada en faveur du libre-échange le place dans une position unique qui aiderait l’association à favoriser la croissance économique en Asie du Sud-Est. Il s’agissait d’une critique à peine voilée aux États-Unis de Trump qui a effectué un virage à 180 degrés sur ces questions.

Justin Trudeau concluait de cette manière sa participation au sommet qui se déroulait à Manille : « Nous croyons que les accords commerciaux peuvent créer des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne […] Le Canada croit que les avantages de la croissance économique doivent être ressentis par tous et non seulement par les citoyens les plus riches. »

Le saviez-vous?
– Justin Trudeau était le premier dirigeant canadien à être invité à participer à un échange au sommet de l’ANASE, au cours duquel les membres lui ont posé des questions et ont débattu de l’envergure de la coopération du Canada dans la région.
– L’occasion se présentait au moment où le premier ministre Trudeau fait des efforts pour augmenter le rôle du Canada sur la scène internationale et démontrer qu’il peut affronter des défis complexes, au pays et à l’étranger.
– Sans l’invitation de Rodrigo Duterte, qui préside le sommet, Justin Trudeau n’aurait pas franchi la porte. Il en va de la prérogative de la présidence de l’ANASE d’inviter ou non des participants étrangers.

Justin TrudeauPHOTO LA PRESSE CANADIENNE
Justin TrudeauPHOTO LA PRESSE CANADIENNE

RCI avec La Presse canadienne et Radio-Canada

En complément

Trump et Duterte ignorent les questions des journalistes sur les droits de l’homme – Radio-Canada 

Trudeau rencontre au Vietnam les leaders du Mexique, du Japon et du Myanmar – RCI 

Trudeau embarrassé par un riche ami qui l’emporterait au paradis – RCI 

Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*