NASA

NASA

Pourquoi le Groenland n’appartient-il pas au Canada?

Share

Le Groenland a été habité pendant au moins les 4500 dernières années par des peuples de l’Arctique dont les ancêtres ont migré depuis ce qui est aujourd’hui le Canada.

Il n’y a que 35 km qui séparent le Groenland du Canada. Mais le Groenland se trouve à 3536 km des côtes du royaume du Danemark.

Alors, comment ce territoire figé dans les glaces peut-il appartenir aux Danois et faire partie de la sphère d’influence de l’Europe?

C’est la bonne question que nous pose cette semaine l’un de nos auditeurs à l’étranger.

Écoutez

Le Canada et le Danemark se disputent un rocher

Wikipédia

Wikipédia

Si le Canada ne remet pas en question l’appartenance du Groenland au Danemark, il refuse de céder une parcelle de sa souveraineté lorsqu’il est question de l’île Hans, un îlot inhabité de 1,3 kilomètre carré situé au centre du canal Kennedy à égale distance du Groenland et de l’île d’Ellesmere au Canada. La chicane dure depuis près de 300 ans et s’enlise dans l’entêtement.

Michael Byers, professeur de droit international à l’Université de Colombie-Britannique, et un collègue danois ont présenté il y a deux ans une solution qui consisterait à confier aux Inuits du Nunavut et aux Inuits du Groenland la cogestion au quotidien de l’îlot.

L'île de Hans - Wikipédia

L’île de Hans – Wikipédia

Le contentieux mineur pourrait être rapidement et facilement réglé par le principe du condominium, estiment les deux universitaires. Au lieu de se disputer la souveraineté de l’île Hans dans l’Arctique, les deux grandes nations nordiques pourraient l’occuper tout à tour comme font certains propriétaires de copropriétés, soutiennent des experts.

Les universitaires proposent un second scénario où l’on ferait de l’île Hans un parc naturel conjoint, à l’instar du Parc international de la paix Waterton-Glacier, créé en 1932 et qui chevauche l’Alberta et le Montana.

Car actuellement, c’est l’impasse totale dans ce dossier. Les militaires des deux pays visitent périodiquement l’île, le temps de retirer le drapeau du voisin d’en face et de remplacer la bouteille de schnaps par du whisky, ou vice-versa. Et pour éviter les mauvaises rencontres sur le rocher, les deux pays ont convenu, en 2005, de prévenir avant d’arriver.

Vidéo sur l’ïle Hans – Hans Universalis – 1:12

Le Danemark croit que le pôle Nord aussi lui appartient

Le Danemark ajoutait il y a trois ans sa voix à celles de la Russie et du Canada, deux nations qui réclament aussi la reconnaissance de leur souveraineté sur le pôle Nord.

La nation scandinave a déposé sa réclamation de souveraineté sur le pôle Nord, très convoité pour ses richesses sous-marines, au comité scientifique des Nations unies qui devra trancher.

Les Danois affirment que le plateau continental du Groenland est relié à une longue crête sous-marine de plus de 600 km qui court tout le long du plancher océanique arctique jusqu’au pôle Nord.

Donc, par ce vecteur, le pôle Nord serait danois.

Découvrez :
Quand Groenland et glaciers canadiens font bondir la montée des océans 

Rivière de fonte sur la calotte polaire du Groenland. En 2017, des chercheurs ont confirmé que les deux plus grandes sources mondiales de la montée du niveau de la mer sont maintenant le Groenland et nos propres glaciers, notamment ceux qui ceinturent toute la côte arctique canadienne. Photo Credit: NASA http://www.rcinet.ca/fr/2017/11/09/groenland-glaciers-canadiens-ocean-arctique-augmentation-niveau-mers-oceans/
Rivière de fonte sur la calotte polaire du Groenland. En 2017, des chercheurs ont confirmé que les deux plus grandes sources mondiales de la montée du niveau de la mer sont maintenant le Groenland et nos propres glaciers, notamment ceux qui ceinturent toute la côte arctique canadienne. Photo Credit: NASA http://www.rcinet.ca/fr/2017/11/09/groenland-glaciers-canadiens-ocean-arctique-augmentation-niveau-mers-oceans/ © AFP/MICHAEL KAPPELER

Allez! Posez-moi une question sur le Canada : Stéphane.parent@radio-canada.ca

column-banner-stephen

En complément

Google Street View s’est rendu au bout du monde, à l’île d’Ellesmere – RCI 

Le Danemark réclame le Pôle Nord comme étant sien – RCI 

Bouteille à la mer lancée entre le Nunavut et le Groenland retrouvée en Irlande – RCI 

Share
Publié dans : Économie, Environnement, International

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Pourquoi le Groenland n’appartient-il pas au Canada?»
  1. Serge dit :

    Co propriété ou aucun propriétaire de l’Île serait préféré. Pour le pôle Nord, la bonne solution est quelque chose de semblable au pôle Sud, avec chacun une pointe de tarte. Les Danois y vont fort avec leur connexion sous-marine. Les plateaux continentaux ne peuvent pas servir d’argument comme cela.