Aurores boreales à Bic, près de Rimouski au Québec.  Photo : Francis Saint-Onge

Aurores boreales à Bic, près de Rimouski au Québec. Photo : Francis Saint-Onge

Nouveau billet d’avion pour vous rapprocher des aurores boréales

C’est durant les mois de novembre, décembre et janvier que les aurores boréales sont les plus belles dans le ciel de cristal noir de l’hiver au nord du Canada et du Québec.

La compagnie aérienne Air North à Whitehorse, la capitale du Yukon, vient de proposer un projet-pilote il y a quelques jours à bord d’un Boeing 737 pour voir de plus près les aurores boréales. Une première initiative du genre en Amérique du Nord qui pourrait devenir une offre touristique permanente.

En partenariat avec la Société astronomique du Yukon, on a donc offert aux passagers un vol d’observation de trois heures à plus de 10 000 mètres (36 000 pieds) à partir de… 950 $!

Écoutez
Publicité en ligne de la compagnie Air North.

Publicité en ligne de la compagnie Air North.

Le saviez-vous?
Comment observer les aurores boréales
S’éloigner le plus possible de sources de lumière des villes.
Le meilleur moment pour l’observation est entre minuit et 2 heures.
Regardez dans toutes les directions et pas seulement vers le nord, car elles apparaissent de partout.
Le site solarham.net permet aux amateurs de suivre les prévisions de tempêtes solaires qui donnent naissance aux aurores boréales.

Une bonne paire d’yeux, c’est tout ce que ça prend

Si voyager dans le Grand Nord canadien à des températures de -20 -40 degrés Celsius vous rebute, sachez que la saison pour voir les aurores peu en fait être étirée de la mi-août à la mi-avril.

C’est au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest que le spectacle serait le plus beau ou encore au nord du Québec, par exemple dans la région de Val-d’Or.

Jonathan Levert, un vidéaste et photographe québécois de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, a produit cette vidéo spectaculaire de type time-laps qui regroupe plusieurs aurores boréales captées au cours de l’hiver 2015.

Des aurores boréales dans le ciel de Fort McMurray. Photo : Graham Whatmough/Where The Highway Ends
Des aurores boréales dans le ciel de Fort McMurray. Photo : Graham Whatmough/Where The Highway Ends
Aurores boréales dans la région de Rimouski, le 28 septembre Photo : Charles Beaudoin
Aurores boréales dans la région de Rimouski, le 28 septembre Photo : Charles Beaudoin
En Finlande, il est possible de voir des aurores boréales, couché dans un lit, sous un dôme de verre. Fort McMurray aimerait exploiter ce concept. Photo : Kakslauttanen Arctic Resort
En Finlande, il est possible de voir des aurores boréales, couché dans un lit, sous un dôme de verre. Fort McMurray aimerait exploiter ce concept. Photo : Kakslauttanen Arctic Resort
Une aurore boréale dans le ciel de Kapuskasing Photo : Jonathan Beauséjour
Une aurore boréale dans le ciel de Kapuskasing Photo : Jonathan Beauséjour
L’aurore boréale a illuminé le ciel de Kapuskasing. Photo : Jonathan Beauséjour
L’aurore boréale a illuminé le ciel de Kapuskasing. Photo : Jonathan Beauséjour

Aide-mémoire…
Qu’est-ce qu’une aurore boréale?
Une aurore boréale est un phénomène lumineux qui se produit régulièrement dans le ciel du Nord.
Lorsque le vent solaire atteint la Terre, les particules qu’il transporte sont piégées par le champ magnétique terrestre qui perce en travers de l’atmosphère terrestre, près du pôle Nord magnétique.
Lorsque ces particules (électrons et protons) pénètrent dans l’atmosphère, elles entrent en collision avec des molécules d’oxygène, d’azote et d’autres gaz, ce qui produit l’aurore boréale.
Dans l’hémisphère sud, le phénomène est appelé « aurore australe ».
Source : Agence spatiale canadienne

RCI avec la contribution de Christy Climenhaga de CBC et de Félix B. Desfossés, Marie-Christinne Bouillon, Joane Bérubé et Jacques Duferesne de Radio-Canada

En complément

Le ciel étoilé, la nouvelle manne du Yukon – Radio-Canada 

Les touristes affluent en hiver au Yukon – Radio-Canada 

De spectaculaires aurores boréales captées dans le ciel d’Abitibi – Radio-Canada 

.

.

Mots-clés : , , , , , , , ,
Publié dans : Environnement, International, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*