Pourquoi Apple ralentit-elle des iPhone?

Photo Credit: GI / praetorianphoto

Pourquoi Apple ralentit-elle des iPhone?

Share

Apple a finalement reconnu ce dont les mobinautes la soupçonnent, et un expert l’accuse de ralentir délibérément le fonctionnement des vieux iPhone, dont notamment les iPhone 7, 6S, 6.
Pourquoi Apple a-t-elle pris cette décision tant décriée par ses clients? Et quelles en sont les conséquences?

La firme canadienne de recherche et d’analyse de logiciels Primate Lab a confirmé, grâce à des données recueillies sur les performances des iPhone 7, 6s, 6 et SE, le constat de plusieurs mobinautes qui se sont exprimés sur le site Reddit à propos du ralentissement significatif de leurs iPhone après un an d’utilisation ou après une mise à jour d’iOS.

Le fondateur de Primate Lab, John Poole, a même accusé Apple d’avoir volontairement réduit les performances des processeurs des iPhone les moins récents. Une affirmation déduite après avoir testé les impacts des différentes versions du système d’exploitation (iOs 10.2, iOS10.2.1,…, iOS 11.2) qui accompagne le lancement d’un nouvel iPhone.

Pourquoi Apple aurait-elle appliqué une pratique contraignante à ses clients? Pour persuader ses clients de mettre à niveau leur téléphone et d’acheter le dernier iPhone, comme le prétendent John Poole et des associations de défense des consommateurs?

Non, a rétorqué Apple, qui a répondu à ces accusations après un long silence. Ces mises à jour logicielles visent à « atténuer les pressions élevées sur la batterie » émanant surtout des applications de plus en plus gourmandes en ressources causant l’arrêt surprise et subit de l’iPhone. Ces accommodements signifient, selon des experts en téléphonie mobile, un ralentissement dans le temps de réponse aux commandes de l’iPhone, car ces dernières ne sont plus exécutées de façon simultanée.

Un manque de transparence de plus en plus contesté

S’expliquer tardivement et sous une pression médiatique sur un problème récurrent touchant une caractéristique importante, la performance du téléphone, est plus qu’une erreur de communication. Elle renforce la perception d’opacité que plusieurs observateurs reprochent à Apple. L’image de marque de la compagnie californienne risque d’être écornée, ainsi que la confiance de sa clientèle.

Les limites d’amour d’une marque : La notoriété de l’iPhone est incontestable. Toutefois, la « connexion émotive » qui découle de ce capital de sympathie, bien entretenue par des stratégies de marketing, peut être remise en question quand des clients découvrent des pratiques peu transparentes et contraignantes.

Protéger la poule aux œufs d’or : les ventes des iPhone constituent la principale source de revenus et le levier de croissance d’Apple. Cette dépendance envers un produit lucratif et les impératifs de satisfaire Wall Street et les actionnaires mettent Apple devant des choix difficiles:

Un juste équilibre à trouver : Apple jongle entre les exigences de stimuler ses revenus en encourageant subtilement ses clients à renouveler constamment leur iPhone et une certaine obligation – liée à la marque – d’offrir une durée de vie raisonnable de ses téléphones sans être taxée d’être une adepte de la désuétude programmée.

Opacitié matérielle : L’écosystème des produits Apple n’est pas facile à percer, même pour les spécialistes. Un simple changement de batterie d’un iPhone, qui coûte 100 $, doit s’effectuer par l’entremise d’une poignée de revendeurs autorisés par Apple. La conception intégrée de l’iPhone rend fastidieuse la compréhension des raisons réelles d’un dysfonctionnement.

Comment tester l’état de santé de la batterie de votre iPhone?

Si vous voulez avoir l’heure juste sur les performances de la batterie de iPhone et savoir si elle est usée et qu’elle doit être remplacée, des outils comme Geekbench4 et BatteryLife donnent des réponses à vos questionnements. Pour sa part, Apple offre un test sur l’état de santé de la batterie de l’iPhone.

Afin de ralentir une décharge rapide de la batterie, voici quelques conseils à suivre.

Écoutez

column-banner-zoubeir

Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Internet et technologies, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*