Rolodune : entre technologie et espoir pour contrer l’érosion des berges

e Rolodune, un dispositif expérimental pour freiner l'érosion des berges, est installé à Pointe-Lebel. ( Radio-Canada)

Rolodune : entre technologie et espoir pour contrer l’érosion des berges

Share

La région est majestueuse, les paysages sont à couper le souffle et les gens sont des plus accueillants.

Bienvenue sur la Côte-Nord

La Côte-Nord, c’est la deuxième région du Québec pour ce qui est de la superficie. Elle longe le fleuve Saint-Laurent de Tadoussac à la frontière du Labrador.

La région touche le Saguenay–Lac-Saint-Jean à l’ouest et le Nord-du-Québec au nord, et elle englobe l’île d’Anticosti dans le fleuve.

Intimement liées au grand fleuve, qui ici a des allures d’océan avec son eau salée et ses marées, les zones riveraines étaient protégées des grandes marées et de leur effet d’arrachage de sol par la grande quantité de glace qui se formait au large. Cela réduisait l’impact de la puissance des vagues qui arrivaient sur les rives.

Autre effet du réchauffement climatique, ces «  banquises intérieures » ont perdu beaucoup de leur étendue. Ainsi, les grandes marées arrivent plus fortes, plus puissantes sur les rives, arrachant chaque année plus de sols, plus de terrain, menaçant les résidences, les rives, les commerces, etc.

Des tempêtes puissantes

Lors de fortes tempêtes dans l’estuaire et le golfe, l’énergie des vagues accentue substantiellement l’érosion sur les côtes de matériaux meubles, alors que les hauts niveaux d’eau augmentent la submersion sur les côtes basses.

Or, selon des données d’archives, le nombre de fortes tempêtes a été beaucoup plus élevé dans la décennie 2001‑2010.

Depuis 1968, 14 tempêtes d’envergure ayant touché plus d’une région ont causé l’érosion des côtes de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent.

À la suite de la tempête du 6 décembre 2010, par exemple, des reculs maximums supérieurs à 10 mètres ont été enregistrés à plusieurs endroits dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

D’ici 2065 si rien n’est fait les prévisions sont pour le moins assez glauques :

Des pertes prévues de 1,5 milliard de dollars;

5426 bâtiments exposés pour 732 millions de dollars;

294 km de routes et 26 km de chemins de fer à risque pour 776 millions de dollars

(Source : Ouranos – Évaluation économique des impacts potentiels de l’érosion des côtes du Québec maritime dans un contexte de changements climatiques)

Cinq ans de travail et de démarches

Rolodune (Laurie Gauthier)

L’architecte à la retraite Laurie Gauthier aurait facilement pu profiter de cette retraite dans son petit paradis près de Baie-Comeau, mais il ne voulait pas voir disparaître cette pointe qu’il aime tant.

En observant l’angle d’un arbre déraciné déposé par la marée sur la berge, l’idée lui a germé en tête de, comme il le dit lui-même, « travailler avec la nature pour protéger nos berges des assauts des marées ».

Le projet Rolodune prenait forme.

Il s’agit d’une structure faite de gros tuyaux percés sur le dessus et installés sur la plage à angles différents les uns des autres et ancrés en sous-sol. Comme il est fait de tuyaux déposés à angle, le Rolodune dévie les vagues et ne les confronte pas.

En captant du sable transporté par les fortes vagues dans les tubes et grâce aux sapins déposés à plat, aussi ancrés, le Rolodune, l’espère-t-on, conservera le plus de sable possible sur place tout en créant des hauts de plage.

Viendra par la suite une campagne de plantation d’élymes des sables pour retenir les sols.

Élymes des sables, Rolodune, Pointe Paradis et coopération avec la nature, tels sont les grandes passions de Laurie Gauthier.

Écoutez

La vidéo dont il est fait mention dans l’entrevue s’intitule « Rolodune, une solution citoyenne pour contrer l’érosion sur les plages de sable » est une production de NousTV Côte-Nord.

Pour en savoir un peu plus sur l’élyme des sables :

L’élyme des sables à la rescousse des rives du Saint-Laurent (Radio-Canada)

Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Environnement, Internet et technologies

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*