Wanda Robson, soeur de Viola Desmond, est tout sourire lors du dévoilement du billet de 10$ où l’on peut voir Viola Desmond (Canadian Press)

8 mars 2018 : arrivée du nouveau billet de 10 $, avec la photo de Viola Desmond

Share

Postes Canada dévoilait un timbre à l’effigie de Viola Desmond en 2012 afin de souligner le mois de l’histoire des Noirs, voilà maintenant que la Banque du Canada dévoile aujourd’hui à Halifax en Nouvelle-Écosse son nouveau billet de 10 $, un billet qui, pour la toute première fois, montrera une autre femme que la reine sur un billet de banque du pays.

(Postes Canada)

Viola Desmond, la militante des droits de la personne

Viola Desmond, qui est décédée à New York en 1965 à  l’âge de 50 ans, avait vu le jour à Halifax. Cette femme d’affaires s’est fait connaître par sa lutte contre les discriminations raciales en Nouvelle-Écosse.

Selon Russell Grosse, porte-parole d’un centre culturel de la Nouvelle-Écosse, le Black Cultural Centre for Nova Scotia, dédié à la communauté noire, cet hommage rendu à Viola Desmond apportera aux Afro-Américains de la Nouvelle-Écosse un sentiment d’appartenance attendu depuis longtemps.

Black Cultural Centre for Nova Scotia

Retour en 1946

Le 8 novembre de cette année-là, Viola Desmond a 32 ans. Elle se rend au cinéma au Roseland Theatre de New Glasgow pour passer le temps pendant que sa voiture est en réparation.

Elle a été transportée cavalièrement hors du cinéma et emprisonnée pour avoir violé le règlement lui interdisant de s’asseoir dans une section « pour Blancs seulement ». Dans ce cinéma, les Noirs devaient obligatoirement s’asseoir au balcon, Viola Desmond s’était assise au parterre.

On l’a accusée d’avoir voulu frauder la province d’une somme de UN CENT, la différence de taxation entre un fauteuil au balcon et un au parterre.

Viola Desmond a été libérée après avoir payé une amende de 20 $ et des frais de cour de 6 $.

On l’appelle souvent la Rosa Parks du Canada, même si les événements décrits ici se sont produits neuf ans plus tôt.

Viola Desmond est la première personne noire et la première femme à ne pas être de sang bleu à être représentée sur un billet de banque du Canada.

Il aura fallu attendre 63 ans avant que la Nouvelle-Écosse ne présente des excuses officielles et un pardon à titre posthume à Viola Desmond. La ségrégation raciale a été déclarée illégale en Nouvelle-Écosse en 1954.

Il aura fallu attendre 63 ans avant que la Nouvelle-Écosse ne présente des excuses officielles et un pardon à titre posthume à Viola Desmond. (Wanda Robson)

RCI, PC, Monnaie royale canadienne, CBC, Encyclopédie canadienne

Plus :

Réaction de Mme Wanda Robson quand elle reçoit le nouveau billet de 10 $

Canada : Viola Desmond devient la première femme sur le billet de 10$ (Radio Canada International)

En 2016 : Nellie McLung et Thérèse Casgrain en tête des favorites pour se retrouver sur un billet de banque canadien (Radio Canada International)

Share
Mots-clés : , , , ,
Publié dans : Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Répondre à MIGNANWANDE Djèhouessi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

7 comments on “8 mars 2018 : arrivée du nouveau billet de 10 $, avec la photo de Viola Desmond
  1. koskas dit :

    On ne confondra point le petit nombre de sages, dignes de toute la confiance de la nation, qui honorent ces femmes dans tous les cadres spectacles ou autres …!!!

  2. Richard Roy dit :

    Au contraire je trouve que la couleur de sa peau, qui est très pâle sur ces photos la représente bien. Bravo. Remarqué la couleur de la peau de sa sœur qui est pâle aussi. Probablement quelle était mulâtre.

  3. J.C.ROYER dit :

    bravo au nouveau billet de 10 $ commémorant l’histoire héroïque d’une femme
    Connait-on sa date de mise en circulation ?

  4. Louise vigneault dit :

    En voyant cette femme qui a lutté pour que l’on reconnaisse ses droits et qui a lutté contre le racisme , j’aimerais que l’on voit davantage la vraie couleur de sa peau. C’est une femme noire et il serait important que sa photo la représente vraiment. Quand je la regarde, j’imagine davantage une femme de race blanche que de race noire.
    Cependant, je suis très fière en tant que québécoise et canadienne que l’on reconnaisse nos erreurs et que nous accordions la place qu’il se doit à cette pionnière. Il n’est jamais trop tard pour agir correctement.

    • Serge St-Pierre dit :

      Effectivement, je me posais des questions sur la véritable couleur de sa peau. Ma perception est à l’effet de croire qu’elle est blanche. L’intention est louable mais la Banque du Canada et Postes Canada ont un peu manqué leur coup.

  5. Pégé dit :

    Bonsoir,

    Enfin, il était temps que ce relent de colonialisme britannique dépassé face place à du nouveau et concret sur nos pièces de monnaies canadiennes.

  6. MIGNANWANDE Djèhouessi dit :

    J’aurais aimer que sa photo qui sera inscrite sur le billet de 10$ montre sa vraie noirceur de couleur de peau afin que la nouvelle génération n’ai pas de difficultés à m’identifier au point ou ils pourraient l’assimiler à une blanche. C’est une bonne idée de vouloir l’honorer de cette façon, mais ce serait beaucoup plus intéressante qu’il y ai pas de doute sur sa race noire en voyant tout simplement la photo sur le billet