Emily Nield dit qu'un policier de la Géorgie l'a arrêtée pour conduite avec un permis de l'Ontario aux États-Unis (Richard Agecoutay / CBC)

Insolite : Canadienne arrêtée aux États-Unis parce que son permis de conduire n’est pas de la Georgie

Share

Emily Nield, une Ontarienne de 27 ans, traversait l’État de la Georgie pour se rendre au Tennessee, dans le sud des États-Unis, lorsqu’elle a été interceptée pour excès de vitesse par une policière qui a rejeté la validité de son permis de conduire ontarien. Puis, elle a procédé à son arrestation.

« C’était terrifiant! C’est l’incident le plus horrible de ma vie », a affirmé en entrevue à CBC News l’étudiante canadienne qui venait de terminer en Georgie une maîtrise en géologie.

L’incident s’est produit sur l’autoroute I-75 qui traverse les États-Unis du nord au sud. Elle est bien connue des voyageurs canadiens, car elle permet de se rendre de Détroit près de la frontière canadienne jusqu’en Floride, une des destinations vacances préférées des Canadiens.

Wikipédia

Une scène irréelle capturée sur vidéo

Lorsque l’agente a demandé à voir son permis, Mme Nield le lui a donc donné. La situation a rapidement tourné au vinaigre.

« Elle me disait et me répétait : « Non, les permis canadiens ne sont pas acceptés. J’étais sidérée. Je lui répondais sans arrêt que c’était faux : un permis canadien est valide aux États-Unis. »

La policière lui aurait ensuite demandé de prouver qu’elle était bien canadienne. Même si elle avait des copies de son passeport, de sa carte Nexus et de son certificat de naissance sur son téléphone intelligent, l’agente n’était pas satisfaite. Elle exigeait de voir les documents originaux.

« Puisque je n’avais pas de copie papier, elle m’a agrippée à travers la fenêtre de ma voiture et m’a passé les menottes », raconte la jeune Canadienne.

« Elle m’a dit que j’étais en état d’arrestation pour conduite sans permis et que j’allais en prison. »

La jeune femme a filmé son arrestation – CBC

Le saviez-vous?
Selon le site web du département des services aux chauffeurs de la Georgie, « les citoyens non américains titulaires d’un permis de conduire étranger valide sont autorisés à conduire dans l’État de la Georgie. »

Les policiers persistent et signent

Au poste de police, Mme Nield a été accusée par les policiers de conduite sans permis et d’excès de vitesse parce qu’elle circulait à 87 milles à l’heure (140 km/h) dans une zone de 70 (112 km/h).

Puis, ils ont pris sa photo et ses empreintes digitales.

« Ils n’arrêtaient pas de dire : « Vous êtes maintenant dans le système, vous faites partie de la base de données d’empreintes digitales utilisée lorsqu’un crime est commis » », a ajouté Mme Nield.

Elle a aussi dit qu’elle a obtenu le droit de parler à une amie au téléphone, mais que ses demandes de parler au consulat canadien ou à ses parents sont restées sans réponse.

Elle a dû payer près de 900 $ pour sortir de prison

Emily Nield devait selon les policiers rester en prison jusqu’à sa comparution devant un tribunal le 12 juin, à moins qu’elle ne paie une caution de 880 $ US en espèces.

N’ayant pas cette somme d’argent sur elle, on l’a autorisée à utiliser sa carte de débit pour payer sa caution.

Trois jours après son arrestation, un juge du comté de Cook a rejeté les accusations qui pesaient sur Mme Nield.

CBC News a tenté de joindre le bureau du shérif du comté de Cook à plusieurs reprises, mais sans succès.

Emily Nield est maintenant à la maison avec ses parents à Kleinburg, en Ontario, mais elle dit qu’elle devra encore faire un autre voyage aux États-Unis pour récupérer son véhicule. (Richard Agecoutay / CBC)

Recommandé pour vous :
Quelles sont ces nouvelles limites de vitesse sur les routes au Canada?

Un policier de la Sûreté du Québec utilise un radar pour vérifier la vitesse des automobilistes.
Photo Credit: Valérie-Micaela Bain/Radio-Canada

RCI avec Radio-Canada et les informations de Makda Ghebreslassie de CBC

En complément

Ontario woman arrested, jailed in U.S. for driving with a Canadian licence – CBC 

Le Québec révise son examen pour l’obtention du permis de conduire pour ne plus dérouter les immigrants – RCI 

Qu’est-ce qui vous attend si l’on vous surprend avec de l’alcool au volant en 2017? – RCI 

Share
Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Insolite : Canadienne arrêtée aux États-Unis parce que son permis de conduire n’est pas de la Georgie»
  1. Serge dit :

    Les polices États-Uniennes, quels arnaqueurs! Une chance que notre ontarienne est encore en vie quand même. Ils tirent et tue pour moins que ça là bas!