Tim Hortons va ouvrir 1500 restaurants en Chine au cours des 10 prochaines années.
Photo Credit: CBC

Tim Hortons : « À nous la Chine »!

Share

Les beignes, croissants, cafés, soupes et autres produits de Tim Hortons, l’une des plus grandes chaînes de restaurants à service rapide d’Amérique du Nord, seront désormais consommés en Chine. L’entreprise canadienne a annoncé mercredi qu’elle a conclu avec le Groupe Cartesian Capital (« Cartesian ») un accord de coentreprise exclusive grâce auquel plus de 1500 restaurants Tim Hortons seront ouverts en Chine au cours des 10 prochaines années.

Créée en 1964 à Hamilton, en Ontario, par l’homme d’affaires Ron Joyce et l’ancien hockeyeur professionnel Tim Horton, la chaîne Tim Hortons est une filiale de la société canadienne Restaurant Brands International basée à Oakville. Spécialisée dans la vente de café et de beignets, sandwiches, à toute heure de la journée, elle est la chaîne canadienne la plus populaire de son genre et se mesure bien aux multinationales comme Starbucks et McDonald’s.

Présente dans toutes les provinces canadiennes, elle est tour à tour vue comme une « icône » de la culture canadienne, la marque « la plus précieuse » du pays, etc. Elle a des points de vente dans au moins sept bases des Forces canadiennes dans le monde et dispose d’établissements notamment dans quelques États américains, en Grande-Bretagne, en Espagne et aux Philippines.

Lieu de rendez-vous, café, restaurant au menu varié, rituel quotidien, la chaîne Tim Hortons est considérée par certains comme une « icône » de la culture canadienne.

La Chine : une occasion de croissance

Maintenant, le cap est mis sur la Chine. Et le président de la compagnie, Alex Macedo, s’en félicite. « La population de la Chine et son économie florissante représentent une excellente occasion de croissance pour Tim Hortons dans les années à venir. Nous avons déjà vu la communauté chinoise du Canada adopter Tim Hortons et nous avons maintenant l’occasion d’apporter le meilleur de notre marque canadienne en Chine avec des partenaires établis connaissant l’industrie et le pays. »

De son côté, le partenaire chinois, par la bouche de Peter Yu, directeur adjoint de Cartesian, se dit ravi d’élargir son partenariat avec Restaurant Brands International pour amener Tim Hortons en Chine. « Tim Hortons, poursuit-il, a une longue et riche histoire dans l’offre d’une nourriture de qualité et du café haut de gamme. Nous prévoyons d’étendre cette tradition en Chine, en la jumelant à nos 20 années d’expérience dans la création d’entreprises en Chine et dans le monde. »

Tim Hortons has faced a public relations fiasco in recent days after some franchises decided to cut employee benefits in response to Ontario’s minimum wage hike, which took effect on January 1
L’image de marque de Tim Hortons a été ternie après que certaines franchises eurent décidé de réduire les avantages sociaux des employés en réponse à la hausse du salaire minimum en Ontario, entrée en vigueur le 1er janvier. © cbc

Redorer  son blason au pays

Pour M. Macedo, les priorités de Tim Hortons sont de bâtir et de renforcer la marque emblématique canadienne au pays et de l’étendre au reste du monde. Et parlant de renforcement de sa présence au Canada, Tim Hortons envisage d’effectuer des livraisons à domicile. Depuis cette semaine, 148 restaurants de la chaîne établis à Vancouver, Ottawa et Edmonton expérimentent le service aux clients qui se trouvent à une certaine distance des établissements grâce à l’application Skip The Dishes. Si tout se passe bien, d’autres villes canadiennes emboîteront le pas aux trois premières dans les prochains mois.

Lire aussi

Des manifestants s’insurgent contre des Tim Hortons qui réduisent les avantages sociaux de leurs employés

Tim Hortons accusé d’intimider ses employés pour compenser ses pertes

Nouvelle mésentente entre des franchisés Tim Hortons et Restaurant Brands International (RBI)

Share
Mots-clés : ,
Publié dans : Économie, International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*