L'ouragan Michael qui se dirige vers les côtes de la Floride va encore se renforcer, jusqu'à l'atterrissage prévu Mercredi. Photo : NOAA

Majoration prévue du prix de l’essence après une explosion au Canada et l’ouragan Michael aux États-Unis

Share

Les cours du pétrole ont terminé la journée en forte hausse mardi parce que la production est perturbée en l’Amérique du Nord par deux événements coup sur coup. 

Photo : Radio-Canada

D’abord, lundi, une explosion spectaculaire dans la plus grande raffinerie canadienne a provoqué sa fermeture sans que l’on sache quand elle pourra reprendre sa production.

La forte explosion, suivie d’un incendie, s’est produite aux abords de la ville de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick.

La compagnie Irving a affirmé mardi que l’incendie était circonscrit et maîtrisé, mais elle n’a pas été en mesure de fournir des informations quant au redémarrage complet du site, qui produit normalement quelque 300 000 barils de pétrole par jour.

Explosion dans la plus grande raffinerie canadienne

Photo : Joseph Comeau

Autre élément perturbateur en Amérique du Nord : l’ouragan Michael

Cette modélisation de la vitesse des vents montre l’ouragan Michael à l’approche du sud-est des États-Unis. Photo : Windy

L’ouragan Michael, qui se trouve dans le golfe du Mexique, devrait atteindre les côtes américaines mercredi en mi-journée. Il a été élevé mardi par le Centre national des ouragans (NHC) de catégorie 2 à 4 dans une échelle qui peut atteindre 5.

Même si le trajet de l’ouragan est encore incertain, des plateformes pétrolières représentant environ 40 % de la production de brut dans le golfe du Mexique ont déjà été évacuées par précaution.

L’ouragan Michael doit toucher terre vers midi près de Panama City Beach en Floride. Des milliers de citoyens refusent toutefois de quitter leur résidence, malgré l’avis d’évacuation des autorités visant 120 000 résidents de Bay County.

Inquiétudes internationales

Trump décrétant des sanctions contre l’Iran. Photo : AFP

Outre les facteurs en Amérique du Nord, de grandes inquiétudes planent sur les capacités de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de la Russie d’augmenter suffisamment leur production pour compenser la perte des exportations de brut iranien, frappé à partir de novembre par les sanctions de Donald Trump.

Cette crainte de voir l’offre diminuer fortement sur le marché mondial alimente depuis plusieurs semaines l’envolée des cours de l’or noir.

Le patron de l’Agence internationale de l’Énergie (AIE) a d’ailleurs exprimé, mardi, lors d’une conférence à Londres, sa crainte de voir les prix de l’or noir monter trop haut au quatrième trimestre, au mauvais moment pour l’économie mondiale, avec une croissance faiblissante et des tensions commerciales élevées.

Hausse des prix du pétrole
– À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a gagné 1,09 $ pour terminer à 85 $ sur l’Intercontinental Exchange (ICE).
– Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en novembre s’est apprécié de 67 ¢ pour clôturer à 74,96 $.

Gian-Paolo Mendoza / CBC)

RCI avec l’Agence France-Presse et l’Associated Press

En complément

Bond du prix de l’essence à 1,61 $ le litre au Canada – RCI

Des voleurs d’essence munis de perceuses électriques enflamment des conducteurs – RCI 

Quand les prix de l’essence font pomper les automobilistes – RCI 

Share
Mots-clés : , , , , , , , ,
Publié dans : Économie, Environnement, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*