Un an après : #MoiAussi est bien plus que synonyme de « non merci »

Share

Ryoa Chung

Vos cinq animateurs vous invitent cette semaine à souligner le premier anniversaire du mouvement #MoiAussi.

Notre invité est Ryoa Chung, professeure de philosophie, qui s’intéresse depuis longtemps aux études et perspectives féministes.

Voyez pourquoi, selon elle, la campagne internationale de dénonciations à laquelle nous assistons aujourd’hui n’est qu’un pas dans la bonne direction.

L’évolution des mentalités, dans l’avenir, passera essentiellement par l’éducation, dit-elle.

Regardez Tam-Tam Canada du vendredi 12 octobre 2018 – 48:26

Découvrez nos archives sur le même sujet

L’Orchestre de Saint-Pétersbourg en Russie s’associe à Charles Dutoit malgré les allégations d’agressions sexuelles
Charles Dutoit, qui a fait face en décembre dernier à une série d’allégations d’agressions sexuelles au Canada, sera chef invité pour l’Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg à partir de 2019. Plusieurs orchestres ont mis fin à leur collaboration avec le maestro depuis ces révélations.

Gilbert Rozon, de Juste pour rire, visé par une enquête criminelle pour agressions sexuelles
Gilbert Rozon a fondé le festival Juste pour rire au début des années 80. L’événement, avec son volet anglophone, est considéré comme le plus important en humour dans le monde. Selon le quotidien montréalais Le Devoir, le producteur québécois aurait fait au moins 10 victimes.

Plus de la moitié des agressions sexuelles classées « sans fondement » n’aurait pas dû l’être, la GRC prend des mesures
La Gendarmerie royale du Canada (GRC) annonce les mesures qu’elle prendra pour renforcer les enquêtes sur les agressions sexuelles, la surveillance et le soutien aux victimes. Le corps de police fédérale s’attaquera à ces questions en faisant de la formation et de la sensibilisation auprès des policiers.

Trois Canadiennes font des vagues internationales avec une chanson en appui aux victimes d’agression et de viol
Rosie and The Reveters est un trio de la Saskatchewan. Les trois femmes n’avaient pas l’intention de se lancer dans la « polémique politique », mais à lire les unes des journaux et à naviguer sur la toile, il est impossible de n’être que témoin du statut de la femme partout sur Terre.

Scandale des prêtres pédophiles en Pennsylvanie : 7 d’entre eux avaient été envoyés au Canada pour traitement
Au moins 7 des 300 prêtres qui ont agressé sexuellement environ 1000 enfants ont été envoyés à l’époque dans la région de Toronto pour y recevoir des traitements. Ils se trouvaient à l’Institut Southdown, à environ 65 km au nord de la Ville Reine, qui propose de l’aide psychologique spécifiquement aux membres du clergé.

Voici notre meilleure offre cette semaine

La francisation, un des grands objectifs de la Fondation de la langue française
La Fondation de la langue française (FLF) a officiellement vu le jour lundi à Montréal en présence de l’académicien Dany Laferrière à titre de président d’honneur. La nouvelle entité, en partie financée par l’Office québécois de la langue française, aura pour mission d’améliorer la connaissance de la langue de Vigneault chez les nouveaux arrivants.

Plus d’un travailleur canadien sur cinq donne une note peu reluisante à son patron
Si globalement les Canadiens sont satisfaits de leurs supérieurs hiérarchiques, ils sont aussi de plus en plus nombreux à porter des appréciations négatives sur leur qualité de leader.Quand on leur a demandé si leurs supérieurs hiérarchiques méritaient des félicitations, les répondants ont été nombreux à se dire satisfaits.

Pétition pour l’interdiction totale et nationale des « thérapies de conversions sexuelles » pour mineurs
Une pétition en ligne qui sera présentée à la Chambre des communes, signée par plus de 2500 personnes à ce jour, exhorte le gouvernement canadien à interdire toutes formes de coercition pour amener de jeunes gens au pays à suivre des thérapies de conversion sexuelles. On veut aussi interdire l’envoi de mineurs à l’extérieur du pays pour y suivre une thérapie.

La semaine en images 

Share
Mots-clés : , , , , , , , , , ,
Publié dans : Arts et spectacles, International, Politique, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*