Un colis piégé a été envoyé au siège de CNN, à New York. Kevin Coombs/Reuters

La vague d’engins explosifs qui visent des démocrates aux États-Unis n’est pas liée au Canada

Share

Alors que la crise politique intérieure américaine est exacerbée par la découverte ces dernières heures d’une série de bombes artisanales visant plusieurs personnalités liées au Parti démocrate, le ministre canadien de la Sécurité publique tient à rassurer les Canadiens. « Pour l’instant, il n’y a aucun lien connu avec le Canada », affirme-t-il.

Le ministre Ralf Goodale précise que malgré ces tentatives d’attentats à la bombe aux États-Unis, le niveau d’alerte n’a pas changé au Canada.

« À ce stade, il n’y a aucun lien connu avec le Canada et il n’y a aucune raison d’ajuster ou de modifier le niveau de la menace canadienne », a dit M. Goodale aux journalistes.

Différents colis ont été envoyés cette semaine à des figures influentes du Parti démocrate. Le milliardaire George Soros qui contribue largement aux causes démocratiques, Bill et Hillary Clinton, Barack Obama, le réseau CNN et l’ancien directeur de la CIA John Brennan ont tous reçu des colis, qui s’avéraient des engins explosifs fonctionnels. ©SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le Canada prêt à aider

Le ministre Goodale mentionne que le Canada se tient tout de même prêt à aider les autorités américaines au cas où elles en exprimeraient le souhait. « C’est clairement une situation aux États-Unis que nous suivons de près, et s’il y a un moyen de venir en aide à nos voisins américains, nous le ferons certainement en coopérant pleinement. »

La GRC déclare pour sa part qu’elle examine les mesures de sécurité en place pour les politiciens qu’elle protège, mais elle ne veut pas dire si ces mesures ont changé à la suite des attentats à la bombe.

Une poudre mystérieuse et du verre brisé
-Les bombes, chacune avec une petite batterie, mesuraient environ 15 centimètres de long et contenaient de la poudre et du verre brisé, révèle un agent des forces de l’ordre qui a vu des images radiographiques et a parlé sous couvert de l’anonymat.
– Toutes les bombes semblent provenir de la même personne ou des mêmes personnes, déclare John Miller, chef du renseignement et du contre-terrorisme de la police de New York.

Le colis contenant un engin explosif semblant fonctionnel découvert mercredi au Time Warner Center de New York. On peut voir qu’il est destiné à l’ex-directeur de la CIA John Brennan qui a souvent été la cible de menaces de Donald Trump.

Les derniers développements et une 8e bombe découverte

La police de New York enquête jeudi matin sur un autre colis suspect destiné à la maison de production de l’acteur américain Robert de Niro, un important critique de Donald Trump.

Hillary Clinton. Photo : l’Associated Press/Emily Michot

L’ex-secrétaire d’État américaine et candidate démocrate à la présidentielle de 2016 Hillary Clinton, visée mercredi par un des colis explosifs, a déclaré que les États-Unis connaissaient « une période perturbante ».

« C’est une période perturbante, une période de divisions profondes et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour nous rassembler. » Elle appelle les Américains à voter maintenant pour des « candidats qui essaient de rassembler ».

Donald Trump a rapidement condamné les attentats mercredi après-midi. « Les actes ou menaces de violence politique n’ont pas leur place aux États-Unis, a dit M. Trump. Cette conduite scandaleuse est odieuse. »

Lors d’un rassemblement dans le Wisconsin mercredi soir,  Donald Trump a montré du doigt ses opposants et les médias d’information pour l’existence d’un environnement politique national agité.

Le président, qui n’a assumé aucune responsabilité quant au ton du discours politique, a ensuite déclaré que c’est aux médias d’information qu’il incombe de donner le bon ton politique au plan national. « Les médias ont également la responsabilité de donner un ton civil et de mettre fin à l’hostilité sans fin et aux attaques et récits constamment négatifs et souvent faux. »

« Au fait, vous voyez comment je me comporte bien ce soir? Avez-vous déjà vu ça? », a ajouté l’occupant de la Maison-Blanche.

Donald Trump au Wisconsin mercredi soir. Photo AP

Découvrez pourquoi Trump marque la fin de l’Empire américain selon cet ex-premier ministre canadien...

(Evan Mitsui/CBC)

RCI avec CBC, La Presse canadienne et la contribution de Radio-Canada

En complément

Vague d’engins explosifs visant des personnalités démocrates aux États-Unis – Radio-Canada 

Visée par un colis suspect, Hillary Clinton évoque une « période perturbante » – Radio-Canada 

Bill et Hillary Clinton à Toronto et Montréal – Radio-Canada 

Share
Mots-clés : , , , , , , , , ,
Publié dans : International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*