Les nouveaux radars météo (Crédit photo : Environnement Canada)

Le Canada inaugure des radars météo de nouvelle génération

Share

Environnement Canada vient d’inaugurer à Blainville, au nord de Montréal, une nouvelle génération de radars météo. Grâce à ces instruments, le pays se dote d’outils à la fine pointe de la technologie. Pour comprendre l’utilité de ces nouveaux radars, on joint Marie-Ève Giguère, météorologue à Environnement Canada.

« Le Canada possède présentement une mosaïque de 31 radars météorologiques qui couvre 95 % de la population canadienne, explique en entrevue Mme Giguère. Environnement Canada est en train de renouveler toute sa flotte de radars et deux vont être bientôt ajoutés. À la fin du programme, le pays comptera 33 nouveaux radars. »

Ces machines sont plus performantes et modernes, précise la météorologue. « Comparés à l’ancienne génération, ils possèdent plusieurs avantages, notamment une plus grande portée Doppler qui est ici doublée par rapport aux anciens modèles partageant des informations lors des précipitations sur la vitesse du vent ou la rotation dans les nuages. »

Écoutez l’entrevue avec Marie-Ève Giguère (6 minutes et 58 secondes) :

Écoutez

Mme Giguère déclare qu’en ayant une information plus précise et plus rapide, les alertes seront par conséquent envoyées plus rapidement. «Les sept bureaux de prévision météorologique du Canada espèrent ainsi améliorer le temps de préavis en cas d’urgence surtout durant les phénomènes qui se développent en quelques minutes. »

Au Québec, il y a cinq radars dont la forme rappelle celle d’une balle de golf géante. Celui de Blainville est le premier renouvelé au Québec et le deuxième au Canada après celui de Radisson en Saskatchewan.

Les Canadiens obtiendront des prévisions météo plus précises grâce aux nouveaux radars dont se dote Environnement Canada à travers le pays. Au Québec, le premier de cette nouvelle génération de radars a été installé à Blainville, au nord de Montréal. Le reportage d’Olivier Bachand.

« D’ici 2023, le projet  se terminera avec l’installation du radar à Lac Castor dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ajoute la météorologue. La technologie a déjà été expérimentée avec les radars de recherche comme celui de King en Ontario. On a pu tester les atouts des nouveaux radars comme la portée (300 kilomètres), le balayage ou celui non négligeable de la polarisation double qui permet d’identifier le type de précipitation. »

Fonctionnant 24 heures sur 24, les nouveaux radars sont plus puissants et sont donc plus gros. « Ils émettent une longueur d’onde plus grande que les anciens modèles. Ils voient mieux et plus loin. Les diamètres des antennes sont plus imposants, passant de six mètres à neuf mètres. Celui de Blainville possède une structure totale d’environ quarante mètres de hauteur », conclut Marie-Ève Giguère.

Portrait sur les nouveaux radars

Polarisation double : une technologie de pointe

La technologie de polarisation double sera pleinement intégrée dans ces radars de pointe, ce qui permettra aux prévisionnistes de mieux faire la distinction entre la pluie, la neige, la grêle et la pluie verglaçante. En outre, les prévisionnistes seront mieux outillés pour distinguer la taille, la forme et la variété non seulement des particules de précipitations, mais également des particules autres que les précipitations comme les oiseaux, les insectes et les débris. Par conséquent, ils émettront des veilles et des avertissements météorologiques plus précis et en temps opportun pour les phénomènes météorologiques menaçants. Les Canadiens auront donc plus de temps pour prendre les mesures appropriées pour se protéger, ainsi que leur famille et leur propriété des effets des conditions météorologiques violentes.

Élargissement de la portée de détection des tornades

Les nouveaux radars auront également une portée élargie pour la détection du temps violent permettant de couvrir une plus grande partie du Canada. La portée des radars Doppler sera ainsi augmentée jusqu’à 240 kilomètres, par rapport à la portée de 120 kilomètres des radars actuels. Doubler la portée des radars Doppler donnera aux Canadiens plus de temps pour se protéger et protéger leur famille des tornades et du temps violent. Élargir la portée des radars météorologiques permettra également un meilleur chevauchement des radars avoisinants en cas de panne.

Mieux servir les industries tributaires des conditions météorologiques

Les secteurs économiques tributaires des conditions météorologiques comme l’agriculture, l’exploitation des ressources naturelles, la pêche, la construction, l’aviation, le tourisme, les transports, la vente au détail et les investisseurs bénéficieront de données de meilleure qualité et d’une plus grande uniformité pour les épisodes de temps violent, les renseignements météorologiques étant essentiels à leur planification stratégique. Par exemple, les images des radars météorologiques sont utilisées pour permettre aux aéronefs de contourner de façon sécuritaire les phénomènes de temps violents.

L’amélioration de la qualité des données météorologiques permettra également une utilisation plus efficace des renseignements dans d’autres domaines, comme la gestion de l’eau, les images radar étant utilisées pour comprendre les effets des précipitations sur les bassins hydrographiques, en particulier à l’appui des prévisions des crues et des inondations par province.

Source : Environnement Canada

Les nouveaux radars météo (Crédit : Environnement Canada)

Lire aussi :

Découvrez les nouveaux timbres consacrés aux phénomènes météorologiques du Canada

Les assureurs canadiens affirment que la météo est de plus en plus bizarre

Hausse des coûts de la météo extrême dans nos primes d’assurance habitation

Share
Mots-clés : , , , , ,
Publié dans : Environnement, Internet et technologies

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*