De jeunes Canadiens profitent des jets d’eau par temps de chaleur accablante. Crédit : Radio-Canada

GES : la chaleur et la pollution annuelle tuent 7100 Canadiens et 2,1 millions d’humains sur la planète

Share

Un nouveau rapport publié dans la prestigieuse revue scientifique The Lancet conclut que l’incapacité du Canada à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) tue chaque année des milliers de ses propres citoyens en plus de nuire gravement à la santé planétaire.

L’exposition continuelle à la pollution de l’air causée par les émetteurs de GES a coûté la vie à 2,1 millions de personnes l’année dernière dans le monde, dont 7142 Canadiens.

Selon le rapport international Compte à rebours Lancet 2018 sur les changements climatiques et la santé, les Canadiens peuvent s’attendre à subir davantage d’allergies, de coups de chaleur, de maladies respiratoires comme l’asthme, de problèmes cardiovasculaires et de maladies transmises par des insectes comme la maladie de Lyme.

Cette pollution et cette chaleur peuvent aussi entraîner des maladies rénales.

Le rapport recommande aux autorités de mieux répertorier le nombre de décès causés par des pathologies associées à la chaleur. L’été dernier, le Québec et l’Ontario ont par exemple été soumis à une importante canicule qui a fait 90 morts au Québec, selon les autorités de santé publique. Ce nombre est inconnu en Ontario, car cette province n’a pas de méthode de compilation à cet effet.

À Montréal, près de 20 000 logements situés dans des îlots de chaleur sont jugés comme étant risqués pour la santé par le Service de sécurité incendie de Montréal en période de grandes chaleurs. Photo : SRC

Le portrait canadien d’une vaste enquête internationale

Courtney Howard – UY

Les données canadiennes du rapport ont été compilées par Courtney Howard, une urgentologue de Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest qui préside l’Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME).

« Il s’agit d’un code bleu pour l’environnement. C’est une situation qui exige une réponse urgente », déclare la Dre Howard.

Le rapport, publié mercredi soir, recommande que tous les ordres de gouvernement normalisent les moyens de suivre les maladies et les décès liés à la chaleur, que les changements climatiques et la santé fassent partie des programmes d’études des facultés de médecine, qu’ils éliminent progressivement l’électricité produite à partir du charbon et appliquent la taxe sur le carbone dès que possible.

Les plus récentes données sur la production de GES au Canada
Le Canada a produit 704 millions de tonnes de GES en 2016. Même si cela représente un déclin de 1,4 % par rapport à l’année précédente, le groupe Environmental Defence estime que ce changement est si minime que ça ne vaut même pas la peine d’en parler.
Le Canada devra retrancher encore 187 millions de tonnes pour respecter ses engagements d’ici 2030, à savoir des émissions qui seraient au moins 30 % inférieures à celles de 2005. À titre de comparaison, 187 millions de tonnes représentent la quantité d’émissions polluantes que relâchent annuellement 40,6 millions de voitures, soit deux fois plus de voitures qu’il n’y en avait sur les routes canadiennes en 2016.

La pollution en Chine, dans la ville de Shanghai, est photographiée le 23 février 2018. Photo : Getty Images/AFP/Johannes Eisele

La proportion de la population mondiale vulnérable à l’exposition à la chaleur augmente

Selon les données globales compilées par The Lancet, un plus grand nombre de personnes dans le monde sont vulnérables à l’exposition à la chaleur.

L’Europe et la Méditerranée orientale sont plus vulnérables que l’Afrique et l’Asie du Sud-Est en raison du grand nombre de personnes âgées dans les villes.

En 2017, 157 millions de personnes vulnérables ont été exposées à des vagues de chaleur dans le monde et 153 milliards d’heures de travail ont été perdues en raison de l’exposition à la chaleur.

Si des tendances prometteuses ont commencé à se dessiner, le financement de l’adaptation au changement climatique reste en deçà des engagements pris dans l’Accord de Paris, conclut le rapport.

Chaud ou froid? Découvrez quel temps il fera cet hiver au Canada et au Québec

Photo : La Presse canadienne

RCI avec La Presse canadienne et la contribution de Radio-Canada

En complément

Survivre aux vagues de chaleur à répétition – RCI 

Réchauffement dans les villes : actions locales essentielles pour contrer cette tendance – RCI 

Réchauffement : les parcs nationaux canadiens vont changer radicalement – RCI 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Économie, Environnement, International, Politique, Santé

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*