Les ingrédients de la diète cétogène - Photo : Istock

Manger gras pour perdre rapidement du poids : la promesse de la diète cétogène

Share

Au détour des conversations, lors des récentes rencontres durant la période des Fêtes, beaucoup de Canadiens ont découvert la keto ou la diète cétogène pratiquée par l’un ou l’autre de leurs amis ou membre de leur famille.

L’alimentation cétogène gagne énormément en popularité au Canada, car son attrait semble immédiat. Cette diète consiste à manger des aliments pauvres en glucides, mais très riches en gras. Votre assiette peut ainsi recevoir toute une série de petits délices interdits par d’autres diètes tels que viandes rouges , bacon , jambon , saucisse , beurre m, fromage , crème, mayonnaise ou avocats . En échange vous devrez dire a presque tout ce qui est trop sucré, des pâtes alimentaires, au pain en passant par les fruits et certains légumes comme le, mais ou les carottes.

Les adeptes du régime attestent après quelques jours seulement des pertes de poids importantes et d’une énergie renouvelée lorsqu’ils atteignent l’état de «cétose».

Sans surprise, la diète cétogène semble au premier abord répondre à tous les critères d’une diète née pour être populaire. Mais est-elle sécuritaire ou soutenable sur une longue période de temps? Écoutez notre reportage pour le savoir…

Photo : Radio-Canada

Les régimes à faible teneur en glucides seraient associés à une espérance de vie inférieure

On conseille aux Canadiens de ne pas manger plus de 450 grammes ou une livre de viande rouge par semaine.
Photo Credit: ISTOCK

Les résultats d’une étude de 25 ans publiés, il y a six mois, dans la revue Lancet Public Health suggèrent qu’une importante tendance alimentaire en Amérique du Nord qui fait la promotion des régimes à faible teneur en glucides dans le but de perdre du poids risque de mettre la santé des consommateurs en danger. Manger de manière modérée divers aliments, y compris des glucides, serait l’approche la plus saine.

L’étude effectuée sur 15 400 adultes aux États-Unis révèle que les personnes ayant consommé moins de 40 % de leurs calories sous forme de glucides pouvaient espérer vivre quatre années de moins. Par contre, manger trop de glucides serait également malsain. Les personnes recevant plus de 70 % de leur apport calorique en glucides avaient une espérance de vie inférieure à un an par rapport aux mangeurs de glucides modérés.

Les données étudiées par les chercheurs proviennent de questionnaires alimentaires remplis par des participants dans une étude sur les facteurs de risque cardiovasculaires de 1987 à 1989 dans quatre communautés américaines. Ils ont eu plusieurs entretiens de suivi sur environ 25 ans pour surveiller leur consommation alimentaire.

Les régimes pauvres en glucides peuvent raccourcir votre espérance de vie

Alors que les régimes à faible teneur en glucides qui remplacent les glucides par des protéines ou des graisses gagnent en popularité en tant que stratégie de santé et de perte de poids, les données de l’enquête suggèrent que les régimes à base de glucides et de viande rouge semblent être associés à une durée de vie globale plus courte et devraient être découragés.

Selon Andrew Mente, épidémiologiste en nutrition de l’Université McMaster à Hamilton, en Ontario, il est certain que des régimes faibles en glucides ont été bénéfiques. « Cependant, les effets à long terme ne sont pas aussi bien connus. Se concentrer sur un régime plus modéré et éviter les glucides très faibles, tout comme éviter les glucides très élevés, serait plus approprié ».

RCI avec La Presse canadienne, CBC News et la contribution de Solveig Miller, Alexis De Lancer et Benois Michaud de Radio-Canada

En complément

Les Canadiens de moins en moins carnivores, mais nos végétariens sont souvent des infidèles – RCI 

Le poignard de la viande rouge sur la santé des Canadiens – RCI 

Les légumineuses et le tofu continuent de gruger des parts de marché aux protéines animales – RCI 

Share
Mots-clés : , , , , , , , , , ,
Publié dans : Santé, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*