Les parrains potentiels doivent satisfaire à plusieurs exigences, notamment financières, afin d’être admissibles à faire venir leurs parents ou leurs grands-parents au Canada. Photo : Radio-Canada

Nouveau système de réunification des familles d’Immigration Canada : fini la loterie et retour aux quotas

Share

Le gouvernement libéral canadien de Justin Trudeau avait annoncé en août dernier qu’il abandonnerait son système de loterie controversé en faveur d’un retour à une politique de quotas, une transformation importante qui doit en principe prendre effet à la fin janvier.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) vient de publier un message à cet égard sur les médias sociaux, le dernier jour de 2018, où il précisait que de nouvelles demandes de réunification familiales seraient de nouveau acceptées au nombre total de 20 500 parents et grands-parents en 2019, comparativement à seulement 17 000 en 2017.

En janvier 2017, le gouvernement Trudeau avait mis en place un système de tirage au sort pour réunir les familles immigrantes avec leurs parents. Pendant cette période du recours aux loteries, plus de 95 000 personnes personnes au pays avaient complétés des formulaires en ligne pour faire venir leurs proches au Canada. En fin de compte cependant, seulement 10 000 parrains potentiels avaient pu êtres sélectionnés pour présenter une demande détaillée en autre en raison d’un manque de ressources au ministère.

Un système de loterie d'immigration lancé malgré la grogne
Le passage à la loterie avait suscité la colère de certains, comme en faisaient foi une foule de courriels et de lettres adressées en 2017 au ministre de l’Immigration Ahmed Hussen, à son prédécesseur John McCallum et au premier ministre Trudeau.
Des centaines de pages de correspondance obtenues par CBC News par l’entremise d’une demande d’accès à l’information faisaient état de potentiels parrains en colère.
Ils exprimaient leurs frustrations devant ce qu’ils décrivaient comme un programme qui présentait de sérieuses lacunes, annoncé dans la précipitation et sans aucune consultation publique.


Le gouvernement Trudeau abandonne le système de loterie qu’il avait mis en place pour choisir les citoyens ou les résidents permanents invités à parrainer des parents ou des grands-parents désirant immigrer au pays. Nourrisson dans le bras de sa grand-mère
Photo Credit: ASHRAF SHAZLY/AFP/Getty Images

De longues filles d’attentes aux portes du ministère depuis longtemps

Un énorme arriéré de demandes de réunification familiale submerge le système depuis des années. Cet arriéré s’élevait à 167 000 demandes en 2011. Ce nombre aurait tout de même été réduit à environ 26 000 personnes en juin dernier, selon les statistiques de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Le Ministère souligne que les délais de traitement ont maintenant été considérablement raccourcis, la plupart des demandes ayant été traitées en deux ans, comparativement à huit ans il y a seulement trois ans.

L’IRCC rejette cependant la suggestion selon laquelle le manque de main-d’œuvre au ministère dicte un retour au système de quotas.

La réaction des partis d’opposition au système de loterie a été féroce. La critique conservatrice en matière d’immigration Michelle Rempel a qualifié ce système d’abdication totale de notre responsabilité ». Jenny Kwan, du NPD, l’a décrit pour sa part comme un « fiasco dès le départ ».

Le passage à un système de loterie avait été présenté à l'époque par le gouvernement de Justin Trudeau comme un moyen de rendre le système plus équitable et plus transparent. © THE CANADIAN PRESS IMAGES/Graham Hughes

RCI avec les informations de Elise von Scheel et Evan Dyer de CBC News et la contribution de Phlippe Marcoux, Benoit Michaud et Elsie McClisse de Radio-Canada

En complément

Le mode de réunification des familles immigrantes – Radio-Canada 

Le système de loterie d’immigration « cruel » relancé malgré la grogne – Radio-Canada 

Ottawa abandonne son système de loterie pour réunir les familles immigrantes – Radio-Canada 

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “Nouveau système de réunification des familles d’Immigration Canada : fini la loterie et retour aux quotas
  1. Il me plait d être au Canada pour refaire ma vie et découvrir de nouvelles cultures auxquelles je m’adaoerai à travers un travail renumrant qui changera ma personnes et personnalité. J serai Canadien pour offrir ce que j ai , qui est inné en moi:mon talent, mon professionnalisme, mon expérience et le respect des lois qui régissent mon nouveau pays. J aime le Canada.

  2. Megari dit :

    Bonjour a vous j’aimerais bien savoir la procédure d’imitation merci