Justin Trudeau, premier ministre du Canada, au défilé de la fierté gaie en 2018

Le Canada no 1 au monde parmi les pays les plus amicaux envers les voyageurs LGBT

Share

Selon le Spartacus Gay Travel Index 2019, les pays les plus amicaux pour les voyageurs LGBT et ayant terminé ex aequo en tête du classement sont le Canada, le Portugal et la Suède.

Le Spartacus International Gay Guide, basé à Berlin, en Allemagne, fournit des conseils pour les voyageurs gais sur son site web et sur son application mobile.

Son plus récent indice classe 197 pays selon 14 critères, comme l’existence ou non dans une nation donnée de lois antidiscrimination, de lois sur les droits des personnes transgenres, de lois sur le mariage et le partenariat civil, ou encore de lois sur l’adoption, les droits des transgenres et la persécution.

La Tchétchénie arrive au dernier rang. Le guide mentionne que ce pays est impliqué dans « des persécutions et des assassinats d’homosexuels organisés par l’État ».

Le mariage gai est légal au Canada, mais seulement depuis 2005
Avant 2005, huit provinces représentant environ 89 % de la population canadienne s’étaient mises à offrir tour à tour un certain cadre juridique au mariage entre conjoints du même sexe.
Ce sont les provinces du Québec et de l’Ontario qui ont commencé à donner le ton en 2002 et 2003. Elles ont été suivies en 2004 par la Saskatchewan, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador. Le Nouveau-Brunswick a fermé la marche en 2005.
Dans chacune de ces régions (sauf au Québec), le mariage gai a été légalisé à la suite de procès déclarant d’anciennes lois désuètes, discriminatoires ou anticonstitutionnelles.

Dégringolade des États-Unis au classement mondial des pays les plus amicaux

Donald Trump avant son élection Photo : Chip Somodevilla/Getty Images

Les États-Unis ne se sont classés qu’au 47e rang, un rang partagé avec neuf autres pays : Bermudes, Bosnie-Herzégovine, Chili, Costa Rica, Croatie, Cuba, Macao, Seychelles et Thaïlande.

En fait, les États-Unis ont perdu 13 places en trois ans. Ce pays s’était classé au 34e échelon en 2014 et était tombé au 39e l’an dernier. Sa nouvelle dégringolade est attribuable aux directives de Donald Trump de chasser les personnes transgenres des forces armées américaines.

« Tant au Brésil qu’aux États-Unis, la cause [du déclin] réside dans les gouvernements conservateurs de droite et leurs initiatives visant à révoquer les droits LGBT qui ont été obtenus, ainsi que dans l’augmentation de la violence homophobe et transphobe qui en découle. En Allemagne aussi, la violence contre les LGBT a augmenté, l’absence de législation moderne contre les transgenres et les intersexuels et l’absence d’un plan d’action contre la violence homophobe ont fait passer l’Allemagne du 3e au 23e rang », dit le magazine Spartacus Gay.

Spartacus International attire cependant l’attention sur le Portugal qui a fait un bond en avant. Il est passé de la 27e position l’an dernier à la 1re en compagnie du Canada et de la Suède cette année.

Les 16 pays les plus amicaux sont :

1 Canada
1 Portugal
1 Suède
4 Autriche
4 Belgique
4 Danemark
4 Finlande
4 Islande
4 Luxembourg
4 Malte
4 Pays-Bas
4 Nouvelle-Zélande
4 Norvège
4 Réunion
4 Espagne
4 Royaume-Uni

LISEZ LA SUITE : Une majorité de Canadiens sous-estime les problèmes des LGBT dans le monde

RCI avec Spartacus International Gay Guide et Forbes

En complément

Dépister au Québec les « guérisseurs » de la « maladie » de l’homosexualité – RCI 

VIH-SIDA au Canada : moins de personnes gaies, mais plus d’immigrants – RCI 

Le tiers des couples de même sexe est marié au Canada – RCI 

Share
Mots-clés : , , , , , , , , ,
Publié dans : International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Le Canada no 1 au monde parmi les pays les plus amicaux envers les voyageurs LGBT»
  1. Issam dit :

    Mon commentaire est que cette initiative de ce pays merveilleux est un Canada qui respecte les droits des homosexuels et défend leurs opinions.
    En tant que moi, je respecte ce pays et tout pays ayant les mêmes vues sur les homosexuels.
    J’aime émigrer au Canada ou dans tout pays qui reconnaît l’homosexualité
    Dans notre pays, ils ne reconnaissent pas les droits des homosexuels
    Merci beaucoupEnregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.