Étude prometteuse au Musée des Beaux-Arts de Montréal sur la perception des œuvres d'art par des personnes autistes (Photo: Mikaël Theimer MKL)

Étude prometteuse au Musée des beaux-arts de Montréal sur la perception des oeuvres d’art par des personnes autistes

Share

Participer à des ateliers artistiques pourrait avoir une influence certaine sur la manière de percevoir une œuvre d’art chez les personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Tel est le constat d’une étude récente menée par le neurobiologiste Bruno Wicker au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

La perception comparée d’une œuvre

Comment perçoit-on une œuvre d’art? Comment la peinture est-elle perçue par une personne vivant avec un autisme de haut niveau ou un syndrome d’Asperger? Quelles sont les différences de perception avec ce que l’on appelle les personnes neurotypiques, vous et moi par exemple?

Pour mener à bien son étude, le professeur Wicker a observé des participants à des visites d’observation et d’échanges autour d’œuvres de la collection du MBAM, conjuguées à des ateliers de création artistique.

Les premières révélations

Maxwell Bitton, sous la supervision de John Mingolla et Lucie Chicoine
Autoportraits, 2016, acrylique et photographie sur carton mousse

Les personnes vivant avec un trouble de l’autisme perçoivent fort différemment les œuvres observées.

Alors que nous, les personnes neurotypiques, portons notre intérêt premier sur des éléments sociaux – visage, sourire, etc. – eux ont des centres d’intérêts variables et très variés.

Le Dr Wicker a démontré que les personnes ayant un TSA ont une manière différente de percevoir les informations dans un contexte artistique.

Bruno Wicker

« Cette étude révèle que ces séances au Musée ont eu un impact sur la façon dont les participants perçoivent les peintures. Ces résultats nous encouragent à populariser la mise en place d’ateliers créatifs et nous motivent à effectuer une nouvelle étude sur l’exploration d’autres supports artistiques tels que la sculpture. »

Bruno Wicker, chercheur au Laboratoire de neurosciences cognitives du CNRS (France) et chercheur invité au Département de psychologie de l’Université de Montréal

À propos de l'étude
Cette étude sur la perception d’œuvres d’art chez les personnes avec un TSA a été menée par Bruno Wicker, chercheur au Laboratoire de neurosciences cognitives du CNRS (France) et chercheur invité au département de psychologie de l’Université de Montréal , en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal.

Vingt-quatre personnes18 à 49 ans, réparties en deux groupes d’adultes neurotypiques et de personnes ayant un TSA, ont participé à 10 visites et ateliers artistiques au MBAM animés par un médiateur muséal.

Les sensations primaires provoquées par l’observation d’une œuvre d’art – avant et après ces ateliers – ont été mesurées par le chercheur grâce au système Eyetribe, qui enregistre les mouvements oculaires et la dilatation pupillaire des participants.

Les réponses émotionnelles (rythme cardiaque et résistance électrodermale) ont également été comparées.

Les résultats prometteurs de cette étude réalisée entre septembre 2017 et novembre 2018 feront l’objet d’une publication prochaine.

(Source MBAM)

Bruno Wicker est chercheur au Laboratoire de neurosciences cognitives du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en France et professeur invité auprès du département de psychologie de l’Université de Montréal.

Écoutez

Plus :

Brochure art-thérapie du Musée des beaux-arts de Montréal

Share
Mots-clés : , , ,
Publié dans : Arts et spectacles, Santé

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Étude prometteuse au Musée des beaux-arts de Montréal sur la perception des oeuvres d’art par des personnes autistes»
  1. Julia Desrosiers dit :

    Bravo à Mr Wicker pour ses initiatives! C’est excellent de mettre en avant la créativité et l’art autiste.

    Ce monsieur fait également beaucoup de choses pour l’insertion professionnelle des autistes à Montreal. C’est quelqu’un qui a tout compris sur les vrais besoins des gens sur le spectre et n’est pas là pour les exploiter contrairement à certains…