À L'AFFICHE

Le Droit à Ottawa – Une jeunesse de 100 ans

Ce 27 mars, le quotidien Le Droit d’Ottawa, la capitale canadienne, célébrait ses 100 ans.

Quel était le contexte lors de la création de ce journal?

Il y a 100 ans donc, la province de l’Ontario venait d’adopter « le règlement XVII » interdisant l’usage du français comme langue d’enseignement et de communication dans les écoles de la province, un geste carrément raciste qui avait pour but, à terme, l’élimination pure et simple du fait français dans cette province.

En passant, des règlements semblables ont été adoptés ailleurs au pays, notamment au Manitoba. Ce n’est pas d’hier que les francophones ont connu des luttes épiques au Canada.

Donc, Le Droit est lancé dans la capitale nationale avec comme devise « L’avenir est à ceux qui luttent » et pour mandat de « défendre la francophonie de la province  et de donner une voix aux francophones ontariens. »

Jean Gagnon, rédacteur en chef du quotidien Le Droit d’Ottawa revient sur ce centenaire et se penche sur le prochain au micro de Raymond Desmarteau
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

L'art du manga ou de la bande dessinée japonaise

Photo

Julie Vézina
Exposition Raconte-moi un manga

La bande dessinée japonaise s'est taillée une place de choix dans l'univers de la bande dessinée mondiale. Les mangas qui trouvent leur origine au 20e siècle ont teinté l'univers de création des bédéistes de la planète y compris au Canada. Aujourd'hui près du tiers des bandes dessinées qui se lisent et de vendent sont des mangas, toutes langues confondues.

Une stratégie narrative et picturale particulière les caractérise et les jeunes et les adolescents en sont particulièrement friands. À travers une sélection de planches, le public de la région de Québec peut découvrir via les deux volets de l'exposition dédiée aux mangas Raconte-moi un Manga et Manga, l’art du mouvement, certains créateurs de l’Europe et d’ailleurs qui ont touché au style des mangakas. Cette exposition s’attarde au langage de la bande dessinée japonaise et aux codes graphiques et trucages qui servent à représenter le mouvement.

Rendu possible grâce à Bibliothèques et Archives nationales du Québec, au ministère de la Culture et des Communications du Québec et organisé par L’Institut Canadien de Québec, l'événement Manga est présenté à la Bibliothèque Gabrielle-Roy de Québec depuis le 15 mars et jusqu'au 28 avril 2013.

Boris Chassagne a ouvert son micro à la chercheuse et commissaire de l'exposition, Mira Falardeau.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Nouveau visage de la Colombie – Un marché émergent pour les PME québécoises

Photo

www.cclaq.itout.ca

Bon d’accord, il y a les FARC, il y a les fameux cartels de production et d’exportation de drogue de Medellin et de Cali, tout ça, c’est la Colombie, mais la Colombie, ce n’est pas que ça.

La Colombie change à une vitesse « Grand V». On pourrait presque dire que ce pays d’Amérique du Sud est en train de faire peau neuve.

Peau neuve, nouveau visage, nouvel essor, les images ne manquent pas pour parler de ce marché en émergence pour les PME canadiennes en général et québécoises en particulier.

D’ailleurs, des représentants de PME d’ici sont revenus à la mi-mars d’une mission commerciale en Colombie, une première en dix ans.

Carolina Duque, directrice du développement international de la Chambre de commerce latino-américaine du Québec est l’invitée au micro de Raymond Desmarteau
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Journée internationale du théâtre. La survivance de l'art vivant.

Photo

© spinprod.com
Photo prise sur la scène de la pièce Appels entrants illimités de David Paquet, mise en scène par Benoît Vermeulen. Le spectacle est présenté, au Théâtre La Licorne à Montréal du 16 au 20 avril 2013. La comédienne sur la photo est Catherine Le Gresley.

On célèbre le 27 mars et partout à travers le monde la Journée Mondiale du Théâtre. C'est à Vienne, en 1961, au cours du 9e Congrès mondial de l'Institut International du Théâtre qu'a été créée cette Journée mondiale internationale.

Les scènes du monde entier s'animent ce soir et cette semaine pour dire haut et fort que ce art vivant ne doit pas se perdre et que les États ont la responsabilité, aujourd’hui, plus que jamais, de se porter à sa défense.

Cette Journée est une formidable tribune à l'échelle planétaire, pour célébrer le théâtre et ses différentes formes d'expression. Pour certains, un art en perte de vitesse, de visibilité, à la merci des financements qui se font de plus en plus rares. C'est en outre le cas, ici comme ailleurs, pour l'ensemble du milieu de la culture et des arts.

Chaque année donc, les théâtres de la Planète diffusent la lecture d'un Message international rédigé par une personnalité théâtrale de renommée internationale. En 2000 et 2008, les dramaturges québécois Michel Tremblay et Robert Lepage se sont vus confier ce privilège et cette responsabilité. À l'échelle internationale, le dramaturge italien Dario Fo, a produit celui de l'édition 2013.

Le Conseil québécois du théâtre a offert cet honneur à Isabelle Boisclair, la directrice du Théâtre le Clou du Québec.

Isabelle Boisclair est une passionnée de théâtre et le défend bec et ongles pour qu'il continue de nous donner une voix en tant que peuple et citoyen. Boris Chassagne lui a remis le micro des arts.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Défi de la formation en entreprise - donner le goût des compétences et des valeurs communes

Photo

cbc.ca

Toutes les entreprises ont des besoins plus ou moins présents en formation. Reste que chaque entreprise a des besoins « spécifiques » en formation.

Une formation donnée sur un système présélectionné ne peut tout simplement pas être «copiée – collée » ailleurs, même s’il s’agit d’un système identique ou à tout le moins similaire dans une autre entreprise. Les employés sont différents, la culture d’entreprise est différente.

Une formation en entreprise est construite selon un processus basé sur des objectifs stratégiques ciblés, espérés par l’entreprise cliente.

Quelques cibles

Espérer que les participants partageront les mêmes compétences;

Donner le goût de se mobiliser dans un projet commun;

Etc

Mais, il y a un hic, et de taille : la mise en pratique

Le professeur Robert Haccoun est l’invité au micro de Raymond Desmarteau
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Avoir le monde en tête et sous les yeux

Photo

Lina Savignac et Raymond Gallant, conférenciers, éditeurs et grands voyageurs

Qui n'a pas rêvé de tout laisser derrière et de ramasser sa vie dans une valise pour vivre dans le monde entier, année après année ? De prendre enfin le temps de vivre et d'aller à la rencontre de l'autre, confronter sa culture et ses habitudes à celles de continents parfois plus anciens.

Lina Savignac et Raymond Gallant ont eu le courage de leurs rêves en vendant leur maison pour partir à la conquête des Amériques sur roue. Dans leur caravane, ils sillonnent les routes du Canada, des États-Unis, du Mexique entre autres. Dans leur carnet de bord, 40 ans d'histoire de voyage sur route et par les airs.

Les destinations les plus récentes furent l'Inde du Nord et l'Argentine. Dans les milliers de photos qu'ils ramènent, il y a des souvenirs précieux qu'ils partagent avec qui veut bien les entendre lors de conférences inspirées prononcées aux quatre coins de la province du Québec à leur retour.

Lina Savignac, écrivaine et femme de théatre et Raymond Gallant retraité de la fonction publique, éditeur et conférencier se racontent au micro de Boris Chassagne.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Petit manuel du travail autonome – Conseils et témoignages

Photo

librairie.lapresse.ca

Être travailleur autonome, c’est un état d’esprit et, dans la plupart des cas, un choix de vie. Au Québec aujourd’hui, près de 550 00 personnes seraient leur propre patron, seraient des travailleurs autonomes.

Pour un gouvernement, être un travailleur autonome, c’est une définition du statut de son travail

Voici celle du ministère du Revenu du Québec :
Du point de vue fiscal, le travailleur autonome est une personne qui, en vertu d’une entente verbale ou écrite, s’engage envers une autre personne, son client, à effectuer un travail matériel ou à lui fournir un service moyennant un prix que le client s’engage à lui payer. Le travailleur autonome peut aussi posséder un commerce ou être vendeur à commission.

Il n’existe aucun lien de subordination entre le travailleur autonome et son client. Il n’y a aucune relation d’employeur à employé, comme c’est le cas pour un salarié.

En général, le travailleur autonome
- assume ses propres dépenses ;
- prend lui-même les risques financiers inhérents à son travail ;
- fournit son propre matériel, mais il n’est pas tenu d’exécuter lui-même les travaux ;
- peut avoir des employés ou faire appel à des travailleurs autonomes ;
-  détermine lui-même l’endroit où le travail doit être accompli de même que ses horaires de travail.

Bref, il est indépendant.

Fin de citation.

Mais, comment devient-on travailleur autonome? Est-ce un choix de vie adapté à tout un chacun? Qu’en est-il de l’insécurité de la prochaine source de revenu à venir?

Judith Lussier est l’invitée au micro de Raymond Desmarteau.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Révolution à venir dans le diagnostic des maladies infectieuses

Photo

Crédit: Université de Montréal
Le biocapteur du virus du SIDA (interrupteur VIH) ressemblera à ce glucomètre pour le diabète

Et cette révolution, qui prend la forme d'un instrument de diagnostic portatif, aura un impact majeur sur la santé dans les pays en développement.

Cet appareil de mesure est le fruit du travail d'une équipe dirigée par Alexis Vallée-Bélisle, professeur au Département de chimie de l'Université de Montréal.

Imaginez: vous êtes quelque part dans la brousse africaine et vous essayez de diagnostiquer une maladie. Votre clinique n'a pas de réfrigérateur, vos instruments sont désuets et le personnel possède des connaissances limitées. Mais voilà qu'on vous remet cet instrument de diagnostic en développement.

Eh bien en quelques minutes vous saurez de façon certaine de quelle maladie souffre votre patient. Et, de surcroît, vous pourrez le faire pour un prix de revient très bas.

Alexis Vallée-Bélisle précise à Adrien Lachance en quoi consiste cet instrument de mesure portatif qu'il a mis au point.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Pourrez-vous bien vivre à la retraite? Probablement pas.

Photo

© IRIS
La question est posée par l'IRIS selon qui les régimes publics de retraite sont menacés à travers le pays.

Au moment où l'on remet en question la pérennité des systèmes publics de pension de retraite au Canada, une nouvelle étude vient brasser les cartes.

L'Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) vient de publier une étude qui suggère aux gouvernements, employeurs et employés canadiens de revoir leurs modes de contribution à ces différents régimes afin d'en augmenter la performance et d'en assurer la survie.

Avec une population vieillissante, plusieurs s'inquiètent de ne pas pouvoir maintenir leur niveau de vie arrivé à la retraite et de devoir reculer de plusieurs années, le moment où ils vont pouvoir en profiter.

La solution réside semble-t-il dans la bonification des cotisations aux régimes publics provinciaux, nationaux et complémentaires et tous devraient être appelés à y contribuer.

Boris Chassagne en a parlé avec Eve-Lyne Couturier, qui a participé avec Mathieu St-Onge à la rédaction de l'étude Système de retraite au Québec et au Canada : constats et solutions.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

Une campagne pionnière pour protéger les personnes atteintes d’Alzheimer en Ontario

Photo

(Société Alzheimer de l'Ontario)
En 2014, la campagne « Trouvez votre chemin » sera disponible en huit langues.

«Trouvez votre chemin», voilà le titre de la campagne lancée récemment par la Société Alzheimer de l’Ontario afin de prévenir la disparition des personnes atteintes de démence.

À l'heure actuelle, 200 000 Ontariens et Ontariennes souffrent d'Alzheimer. Selon les statistiques, trois malades sur cinq disparaissent, souvent sans avertissement. 50 pour cent des personnes disparues pendant 24 heures risquent des blessures graves ou la mort par exposition aux éléments, hypothermie et noyade.

Gilda Salomone s'entretient avec Chantal Mudahogora, coordonnatrice de la campagne « Trouvez votre chemin » et conseillère à la Société Alzheimer de Hamilton-Halton.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.

Plus

BLOGUE - REGARDS SUR L'ACTUALITÉ





TROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Envoyer votre photo!



MULTIMÉDIA




* RCI n'est aucunement responsable du contenu des sites externes