À L'AFFICHE

26 novembre 2012

La meilleure eau du monde provient des érables du Québec

Photo
Cette eau de sève De L'Aubier a remporté, à Barcelone en Espagne,  le prix de la meilleure eau embouteillée au monde au concours international du 9ème congrès mondial des eaux embouteillées.

Et cette eau est embouteillée par Elodie et Mathieu Fleury, les co-fondateurs de la maison Eau Matelo.

Elodie et son frère ont commencé à boire cette eau de sève dans la cabane à sucre familiale de leurs parents, à St-Valentin.

Ils ont, un jour,  compris le potentiel  de cette source de vie inépuisable et unique au monde.


Après à peine un an d’existence,  la maison Eau Matelo est triplement récompensée.

L’eau de l'Aubier a fait partie des 10 finalistes du concours Tendances SIAL Canada, lui permettant d'être présenté au SIAL de Paris.

L'entreprise a aussi obtenu le prix Gaïa, récompensant le meilleur emballage et la meilleure mise en marché en alimentation, dans la catégorie jus et boisson non alcoolisée.

Et la voilà récipiendaire du prix de la meilleure des eaux plates ou gazeuses en 2012 au 9ème congrès mondial des eaux embouteillées.

L’eau de sève De l’Aubier est une eau de provenance végétale, issue de la sève d'érable séparée de ses sucres, c’est la seule eau plate issue d’une récolte saisonnière, donc millésimée.



Chaque année, au printemps, les acériculteurs québécois récoltent l’eau d’érable  pour la transformer en sirop d’érable.  Pour se faire, l'eau d'érable est filtrée par osmose inverse.

Le processus sert à concentrer la sève dans 15% du volume de départ.  Le restant, soit 85 %,  est constitué d'eau qui sera jetée ou utilisée pour laver l’équipement de l’érablière.

C’est cette eau qu’Élodie et Mathieu Fleury embouteillent après une étape de filtration, sans traitement chimique.


Ils décrivent leur eau comme étant ronde et soyeuse en bouche, une eau qui se distingue par un arôme végétal et une fraîcheur printanière.

Pour l’instant ils s’approvisionnent dans l’érablière familiale et chez deux autres acériculteurs mais ils évaluent à 850 millions de litres le volume qui pourrait être valorisé chaque printemps à la grandeur du Québec.




Aubier
:

L’aubier est la partie de l’arbre juste sous l’écorce, généralement tendre et blanchâtre.

C’est la partie correspondant aux zones d'accroissement le plus récemment formées contenant des cellules vivantes.  

La sève est transportée dans l’aubier par des vaisseaux actifs.

Sève ou eau ? Élodie Fleury au micro d’Anne-Marie Yvon.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.



COMMENTAIRES 

Commentez cet article

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie, et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio Canada International ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés et publiés s'ils respectent la Nétiquette

Réponse *
Prénom *
Nom *
Courriel *
Ville *
Pays
Téléphone
Confirmation visuelle *
 
Tous les champs avec * sont obligatoires.

VOS CHOIX







TROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Envoyer votre photo!



MULTIMÉDIA




* RCI n'est aucunement responsable du contenu des sites externes