À L'AFFICHE

05 avril 2013

Bienvenue à Wakefield, 1er village équitable au Québec

Photo
En 2007, Wolfville, dans la province de la Nouvelle-Écosse, devenait la première ville équitable au Canada, suivi quelques mois plus tard par le premier «village équitable» au Québec, Wakefield (La Pêche).

Tous deux se joignaient au mouvement international, né en Angleterre en 1999, visant à appliquer les principes du commerce équitable dans les institutions publiques. 

On dénombre aujourd’hui plus de 630 villes équitables dans 18 pays, principalement en Europe. 

15 villes canadiennes ont maintenant obtenu la certification officielle de « Village équitable » par TransFair Canada et une vingtaine est en attente de cette désignation.


La Pêche est une municipalité de la région québécoise de l’Outaouais, au nord de la capitale canadienne. 

Elle comprend 10 villages, dont le «Village équitable» de Wakefield .

Fondé en 1830 par des immigrants irlandais, écossais et anglais, le village, situé à une trentaine de minutes d'Ottawa, compte environ 600 habitants.

Le village, très touristique, s'est développé une réputation pour un style de vie bohème.   Beaucoup d’artistes y ont d’ailleurs élu domicile. 

Pour les résidents de la municipalité, vivre dans un "Village équitable" veut dire consommer de manière éthique et faire valoir l'importance de faire affaire de manière équitable avec les producteurs d'ici et de l'étranger.

Ailleurs au pays

En mai 2010, Vancouver était nommée ville du commerce équitable. Un an plus tard, c’était au tour de l'Université de Colombie-Britannique de devenir la première université du pays à obtenir cette certification.

Le café, le thé et le chocolat vendus sur le campus sont issus du commerce équitable, ainsi que les produits vendus dans les cafétérias.

En plus d’éduquer les étudiants sur autre chose que leurs matières académiques, on les incite à devenir des citoyens conscients de la société qui les entoure, des citoyens prêts à aider une communauté éloignée quelque part dans le monde.

Les principes du commerce équitable s’appliquent à de justes prix, mais également à de bonnes conditions de travail, au développement durable et à l’environnement.



Hélène Giroux est membre du comité de commerce équitable La Pêche. Une entrevue signée Anne-Marie Yvon.
Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.



COMMENTAIRES 

Commentez cet article

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie, et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio Canada International ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés et publiés s'ils respectent la Nétiquette

Réponse *
Prénom *
Nom *
Courriel *
Ville *
Pays
Téléphone
Confirmation visuelle *
 
Tous les champs avec * sont obligatoires.

BLOGUE - REGARDS SUR L'ACTUALITÉ





TROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Envoyer votre photo!



MULTIMÉDIA




* RCI n'est aucunement responsable du contenu des sites externes