Chroniques

VOIR LES CHRONIQUES

TAM-TAM: REPORTAGE DE DIDIER OTI

Photo

Didier OTI s'intéresse, entre autres choses, aux sujets qui font le pont entre l'Afrique et le Canada, tant sur les plans politique, économique, social que culturel et sportif. Il s'intéresse aussi aux questions internationales impliquant les organismes multilatéraux.

Rwanda : le bilan contrasté des tribunaux Gacacas

Lundi, le Rwanda a officiellement mis fin aux Gacacas. Ces tribunaux traditionnels avaient été instaurés pour à la fois juger les acteurs du génocide de 1994, faire la lumière sur les tueries et favoriser la réconciliation des Rwandais. Si certaines familles de victimes ont été soulagées par la condamnation de milliers d’accusés, nombreux sont ceux qui pensent que le travail des gacacas n’a été ni intègre, ni complet. Didier Oti dresse le bilan des Gacacas.

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Haïti : l’interminable chantier des droits humains

Deux ans après le séisme en Haïti, des centaines de personnes n’ont toujours pas été relocalisées. Au-delà des effets de la catastrophe naturelle, certains mettent en cause les politiques haïtiennes de logement. C’est le cas de Patrick Camille, responsable de programme au Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (GARR). Il prend part à la 33e édition du Programme international de formation aux droits humains à Montréal, organisé par l’ONG Equitas. M. Camille s’est entretenu avec Didier Oti.

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
RDC: Ottawa condamne les violences, tandis qu'une avocate se distingue pour son travail en faveur des victimes féminines

Le Canada et l’Union européenne s’inquiètent des conséquences sur les populations civiles des combats qui ont repris dans l’est de la République démocratique entre des mutins et l’armée nationale. Ottawa condamne notamment le recrutement forcé d'enfants et les violences sexuelles. Les violences sexuelles qui sont l'une des préoccupations de Mme Gisèle Ngungua, une avocate congolaise de passage à Montréal. Elle prend part à la 33e édition du programme international de formation aux droits humains de l'ONG montréalaise Équitas. Didier Oti l'a rencontrée

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Mali : la montréalaise Fadima Touré-Diallo entre au gouvernement de transition par patriotisme

Le Mali n’est pas au bout de ses peines : les rebelles touaregs et les islamistes d’Ansar Dine contrôlent toujours la moitié nord du pays. La classe politique reste divisée sur la conduite à suivre pour sortir de la crise. Pourtant, Mme Fadima Touré-Diallo, naguère Vice-présidente Afrique à SNC-Lavalin International a accepté de faire partie du gouvernement de transition, nommé le 25 avril, Au micro de Didier Oti, elle explique c’est par patriotisme qu’elle a répondu à l’appel du pays.

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Malawi : la présidente Joyce Banda insuffle un vent de changement dans le pays

Depuis le 7 avril, le Malawi est dirigé par Joyce Banda. Elle a succédé à Bingu wa Mutharika décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 78 ans. Celle qui était jusque-là l'insubordonnée vice-présidente, a accédé aux plus hautes fonctions de l'État malawite malgré l'opposition des apparatchiks du parti au pouvoir. Et la nouvelle présidente annonce une série de mesures dont la dépénalisation de l'homosexualité, au grand plaisir d'Ottawa. Didier Oti explique

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Burkina Faso: l'implication des jeunes dans les OMD

Les pays africains se mobilisent pour atteindre les Objectifs du millénaire du développement (OMD) à trois ans de l'échéance. Dans cette course contre la montre, aucun apport n'est de trop. Au Burkina Faso, les jeunes y contribuent par leurs suggestions aux pouvoirs publics et par leurs actions. C'est le cas de la section du Burkina Faso du Réseau ouest africain des jeunes leaders des Nations Unies, section du Burkina Faso. Didier Oti a rencontré son président M. Sawadogo Dakiri.

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Mali : la junte sur le départ, les rebelles bien en selle dans le nord

La signature d’un accord-cadre vendredi par la junte au pouvoir et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) semble avoir débloqué une partie de la crise malienne. L’embargo de la CEDEAO a été levé, et le président de l'Assemblée nationale, Dioncounda Traoré, va assurer l’intérim à la tête du pays. Le gros de la crise reste à présent la partition de facto du pays. Une situation qui préoccupe tant Ottawa que les Maliens du Canada. Didier Oti explique

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Mali: la junte militaire harcelée, la rébellion étend son emprise dans le nord

A la veille de la convention nationale convoquée par la junte militaire au pouvoir à Bamako, le Mali reste plongé dans une crise multiforme. Les rebelles touaregs et les groupes islamistes contrôlent les grandes villes du nord. Pendant ce temps, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), les Nations Unies et l'Union africaine maintiennent la pression sur les putschistes. Quant aux populations, elles s'apprêtent à vivre désormais sous l'embargo économique. Didier Oti fait le point.

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Développement : une loi anti-pauvreté pour accélérer l’atteinte des objectifs du millénaire

A moins de trois ans de l’échéance des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) lancés par les Nations Unies en 2000, les progrès varient d’un pays et d’un secteur à un autre. En matière de lutte contre la pauvreté par exemple, beaucoup reste à faire en Afrique. D’où l’initiative de l’Agence consultative en éthique de la coopération internationale (ACECI), une ONG de Québec, de lancer une campagne pour l’adoption d’une loi-type pour réduire la pauvreté au Burkina Faso et au Niger. Didier Oti s’est intéressé aux tenants et aboutissants de ce projet

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
Soudan du Sud : une ONG canadienne veut améliorer la santé maternelle et infantile, malgré l'insécurité

La Fondation canadienne contre la faim va réaliser un projet de 500 millions de dollars pour améliorer la santé des femmes et des enfants dans les provinces du Jonglei et du Nil supérieur, où les taux de mortalité maternelle et infantile sont particulièrement élevés. Comme l'a constaté Didier Oti, pendant que le Soudan du sud et le Soudan alternent affrontements armés et négociations, l'ONG canadienne compte aider le Soudan du sud à régler l'un des nombreux problèmes urgents auxquels il est confronté.

Vous devez avoir la dernière version de Flash Player installée.
* RCI n'est aucunement responsable du contenu des sites externes