Entre mythes et réalités, préjugés et tolérance, où se situe la réalité des immigrants?
 

Saul Polo : du sens du devoir en politique

« La vie n’est pas ce que l’on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s’en souvient. »

Gabriel Garcia Marquez

Cette citation du grand poète, dramaturge et Nobel de littérature colombien Gabriel Garcia Marquez pourrait sans doute marquer d’une pierre blanche la vie de Saul Polo.

Saul Polo, de fils d’immigrant colombien à Québécois d’origine colombienne
Photo Credit: Pablo Gomez Barrios, RCI

Cet homme d’affaires, détenteur de deux diplômes de deuxième cycle de l’Université McGill de Montréal, est arrivé au Canada à l’âge de six ans.

Une famille qui voulait un avenir meilleur pour ses deux garçons, des parents qui ont travaillé d’arrache-pied pour y arriver, tel était le cocon d’émergence du politicien d’aujourd’hui.

Papa et maman sont rentrés en Colombie, l’appel des racines et très puissant au soir de sa vie. Les deux frères eux sont restés ici.

« Je ne suis plus un fils d’immigrant colombien. Aujourd’hui, je suis un Québécois d’origine colombienne ».

Et, la politique est entrée dans sa vie.

Voici notre conversation complète, émaille de musique et de paix intérieure

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE