Entre mythes et réalités, préjugés et tolérance, où se situe la réalité des immigrants?
 

Zal Idrissa Sissokho, un griot, sa kora et ses bancs de neige

Dans la vie il faut toujours se battre. Quand on veut quelque chose, il faut y aller…

Quand on aime faire quelque chose, on y croit, il faut travailler fort…on peut y arriver.

Zal Idrissa Sissokho

Crédit: Festival Nuits d’Afrique

Quand on s’appelle Sissokho au Sénégal, un nom qui remonte dans la nuit des temps du grand empire mandingue de l’Afrique de l’Ouest, on est issu d’une des grandes familles de griots, ceux qui ont le devoir de mémoire de l’histoire des peuples de cet empire.

Pourquoi Zal Idrissa Sissokho a-t-il choisi de venir s’établir au Canada? Pourquoi avoir demandé et obtenu la citoyenneté canadienne? Qu’en est-il d’être griot ici? Que voit-il dans le regard des autres en ce qui a trait à sa différence?

Et pour toute la saveur de notre entretien, voici l’intégrale, bonifiée de sa musique.

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE