Entre mythes et réalités, préjugés et tolérance, où se situe la réalité des immigrants?
 

L’immigration, une voie vers la prospérité du Canada

Le 1er et 2 décembre 2016, avait lieu à Ottawa la 4e « Conférence nationale annuelle du Partenariat Voies vers la prospérité – façonner l’immigration au Canada : apprendre du passé et avoir une vision pour l’avenir ». Son objectif, comme son nom le dit bien, était de faire le bilan de ce qu’on sait sur les pratiques et politiques d’immigration, et de concevoir une vision pour l’avenir de l’immigration au Canada. 

Voies vers la prospérité est une alliance qui réunit des universitaires, des groupes communautaires et des instances gouvernementales ayant pour but commun celui de contribuer à la consolidation des communautés accueillantes où l’intégration civique, économique et sociale des migrants et des minorités au Canada soit possible.

Radio Canada International a parlé à Suzanne Huot, professeure à l’Université Western Ontario et collaboratrice et membre du comité permanent sur l’immigration francophone au sein de Voies vers la Prospérité.

Elle a expliqué que ce qui distingue cette conférence annuelle des autres auxquelles elle assiste régulièrement, c’est la diversité et l’équilibre des parties prenantes. Selon elle, c’est cet aspect qui permet une meilleure compréhension des questions d’immigration et que par conséquent, pour pouvoir s’y attaquer de façon plus adéquate.

[medianet id= »7653389″ description= » » titre= »FR_Entrevue__6″ image= »http://img.src.ca/2016/12/22/635×357/161222_7k7fo_rci-canadaimmigration_sn635.jpg » balado= »true » embed= »false » complete_show= »-1″ applicationCode= »medianet »]

Suzanne Huot | © Radio-Canada

Comme l’on pouvait s’attendre, dans cette édition de la conférence il a beaucoup été question des réfugiés syriens arrivés au Canada cette année, mais les participants à la conférence ont eu occasion de se demander quel rôle le Canada peut ou ne peut pas continuer de jouer en matière de l’ouverture de ses frontières à l’immigration humanitaire. Suzanne Huot avec plus de détails à ce sujet :

[medianet id= »7653392″ description= » » titre= »FR_Entrevue__8″ image= » » balado= »true » embed= »false » complete_show= »-1″ applicationCode= »medianet »]

Suzanne Huot conclut en rappelant que le fait que la conférence ait eu lieu peu de temps après l’élection de Donald Trump à la présidence américaine a permis aux parties présentes à Ottawa de se questionner sur les valeurs d’ouverture que les Canadiens prennent parfois pour acquis.

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE