Entre mythes et réalités, préjugés et tolérance, où se situe la réalité des immigrants?
 

Rencontre avec l’Hon. Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration du Canada

Le 10 janvier dernier, le député libéral Ahmed Hussen de la circonscription de York Sud-Weston à Toronto était nommé titulaire du ministère de l’Immigration.

Une première au Canada, c’était la première fois qu’un député d’origine somalienne est nommé au sein du Cabinet. C’était aussi une première quand il a été élu, première fois qu’un Somalien d’origine représentait une circonscription fédérale canadienne.

Ahmed Hussen est arrivé au Canada à l’âge de 16 ans en tant que réfugié, alors qu’il fuyait la guerre qui faisait rage en Somalie.

L’homme de 39 ans a été très actif au sein de la communauté canado-somalienne, notamment à titre de président du Congrès somalien canadien.

Il s’est notamment sérieusement impliqué dans la lutte contre la radicalisation de jeunes d’origine somalienne au Canada, surtout de Toronto, qui se faisaient recruter par le groupe extrémiste Al Shabab en Afrique.

CBC News

Photo: CBC News

Agenda chargé

Parmi ses nouvelles tâches en tant que ministre, il devra entre autres se charger d’accueillir quelque 300 000 nouveaux résidents permanents en 2017.

Sondage de Radio-Canada

Comme nous pouvons le lire sur la page titre du site web du Sondage de la maison CROP commandé par Radio-Canada en prenant le pouls des Canadiens sur leur ouverture face aux immigrants et aux réfugiés, ainsi que sur leurs perceptions des musulmans, nous sommes généralement accueillants… mais aussi méfiants.

On peut y lire notamment que 74% des Canadiens sont de plutôt favorables à très favorables à l’imposition d’un « test de valeurs canadiennes » à être imposé aux immigrants, dans la veine de ce propose la députée conservatrice et candidate à la direction du parti conservateur Kelly Leitch.

Donc, le gouvernement canadien n’a pas l’intention d’imposer des  tests de vérification de compréhension et d’acceptation des valeurs canadiennes aux demandeurs de statut d’immigrant.

Le sondage souligne également que 60% des Québécois et près de la moitié des Canadiens du reste du pays croient que les immigrants musulmans s’intègrent peu, mal ou pas du tout à la société canadienne.

À titre de premier titulaire du ministère de l’Immigration du Canada à être musulman, monsieur Hussen nous parle de ces résultats.

Au Canada depuis quelque 25 ans, citoyen canadien, avocat, député fédéral et aujourd’hui ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen nous explique ce que veut dire pour lui « être canadien ».

Entrevue complète (anglais)

Voici l’entrevue complète (en anglais) qu’a réalisée Levon Sevunts de Radio Canada international avec Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration du Canada dans le cabinet du premier ministre Justin Trudeau. Monsieur Hussen prononçait une allocution au 19e congrès national Metropolis à Montréal dont le thème cette année était « Aller de l’avant : migration et mobilité au-delà de 2017. »


Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE