Des réfugiés de Winnipeg ouvrent leurs portes à des demandeurs d’asile

Une femme assise écoute attentivement.
Originaire du Djibouti, Sitti Ali est arrivée au Canada comme réfugiée en novembre. Photo : Radio-Canada

 

«J’aime aider les gens parce que j’ai été aidée. Alors, pourquoi ne pas aider des gens en retour?»

Sitti Ali, réfugiée

 

ICI MANITOBA | Alors que des immigrants traversent clandestinement la frontière entre les États-Unis et le Manitoba, des réfugiés de Winnipeg ouvrent la porte de leur maison à des demandeurs d’asile qui ont besoin d’un logement temporaire.

Âgée de 28 ans, Sitti Ali est arrivée en tant que réfugiée à Winnipeg il y a un peu plus de trois mois, après avoir quitté Djibouti, en Afrique de l’Est. Elle et deux autres femmes vivent dans une maison de quatre chambres dans le quartier North End, et elles ont récemment accueilli trois demandeurs d’asile, une femme et deux hommes qui séjournaient au Centre Booth de l’Armée du Salut.

Continuez la lecture de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Radio-Canada, RCI et CBC s’impliquent

Luc Simard - Directeur, Diversité et Relations Citoyennes de Radio-Canada

Votre avis sur le Mois de l'Histoire des Noirs

Le mois de l'Histoire des Noirs n'est célébré qu'en Amérique du Nord et dans le Royaume-Uni. Pensez-vous que ce devrait-être un événement célébré partout dans le monde?

View Results