Sam Richardson : héros olympique canadien de 1936 à Berlin

Share
L’équipe d’athlétisme de l’école Central Tech de Toronto au début des années ’30. Sam Richardson est le troisième à partir de la droite de la rangée du haut (Central Tech Alumni Association)

RADIO CANADA INTERNATIONAL | Raymond Desmarteau |

Quand on évoque les Jeux olympiques de 1936 à Berlin, un nom revient indubitablement à l’avant-scène, celui de Jesse Owens.

Descendant d’esclaves, élevé dans la pauvreté et la ségrégation, Jesse Owens deviendra un héros. En gagnant quatre médailles d’or lors des Jeux olympiques de 1936 à Berlin, « les Jeux de la propagande », il défiera l’Allemagne qui veut démontrer la suprématie physique de la race aryenne.

Mais, un Canadien, Sam Richardson, a aussi écrit une page d’histoire lors de ces jeux.

Le Torontois Sam Richardson

Sam Richardson n’avait que 17 ans en 1934 quand il s’est qualifié pour représenter le Canada aux Jeux de l’Empire britannique à Londres (British Empire Games). Cet événement sportif international porte le nom de Jeux du Commonwealth aujourd’hui.

Bien qu’il ait été l’un des plus jeunes athlètes inscrits, il a remporté une médaille d’or au saut en longueur et une d’argent au triple saut.

Avec de tels résultats, il était normal qu’il soit de l’équipe canadienne d’athlétisme lors des Jeux olympiques de 1936 à Berlin.

En plus de prendre part aux compétitions de saut en longueur et de triple saut, Sam Richardson était également membre de l’équipe canadienne du relais 4 x 100 mètres, cours au cours de laquelle il a affronté son héros, Jesse Owens.

Sam Richardson faisait partie de l’équipe canadienne du relais 4 x 100 mètres. Sur cette photo, Jesse Owens est deux coureurs derrière lui. (Central Tech Alumni Association)

L’une des quatre médailles d’or de Jesse Owens a été remportée l’or de ce relais où le Canada a terminé cinquième.

Sam Richardson n’a pas remporté de médaille lors de ces jeux, mais il avait une aura de star auprès de plusieurs Noirs à Toronto.

Devoir de mémoire

Dans le cadre des célébrations du mois de l’histoire des Noirs, l’école où Sam Richardson étudiait au cours des années ’30, Central Tech, pérennise sa mémoire en nommant le passage piétonnier entre l’école et la piste d’athlétisme « Sam Richardson Way. »

(Central Tech Alumni Association)

Sam Richardson est décédé en 1989. Longtemps, la famille s’est demandé si la légende de l’homme ne passerait pas l’usure du temps.

Aujourd’hui, cette crainte n’a plus raison d’être.

Des membres de la famille Richardson posent avec la nouvelle plaque (Martin Trainor/ CBC News)

Plus:

Les athlètes canadiens noirs pionniers (Encyclopédie canadienne)

RCI, CBC, Radio-Canada, PC, Encyclopédie canadienne

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RCI • Radio Canada International
Luc Simard
– Directeur, Diversité et Relations Citoyennes de Radio-Canada

À PROPOS DU MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS

Vidéos
Mississippi
Mois de l’histoire des noirs à Québec
Artistes noirs, musiques d’ici • Khady Beye

Votre avis sur le Mois de l'Histoire des Noirs

Le mois de l'Histoire des Noirs n'est célébré qu'en Amérique du Nord et dans le Royaume-Uni. Pensez-vous que ce devrait-être un événement célébré partout dans le monde?

View Results