Première exploitation côtière de la pêche au turbot à Pangnirtung au Nunavut

Share
La demande d’augmentation de la zone d’exploitation dans le bras de mer Cumberland sera étudiée par le conseil de gestion de la faune et de la flore du Nunavut (Nunavut Wildlife Management Board) lors d’une réunion prochaine en juin à Rankin Inlet. (AP)
La demande d’augmentation de la zone d’exploitation dans le bras de mer Cumberland sera étudiée par le conseil de gestion de la faune et de la flore du Nunavut (Nunavut Wildlife Management Board) lors d’une réunion prochaine en juin à Rankin Inlet. (AP)

Cet été, un citoyen de Pangnirtung au Nunavut fera le voyage jusqu’à Terre-Neuve afin de prendre possession d’une tout nouveau bateau construit selon des spécifications bien spéciales, qui devra servir à la première opération de pêche côtière au turbot du territoire. On fonde beaucoup d’espoir sur cette nouvelle approche sur la côte de ce territoire nordique canadien mais, tout d’abord, l’Association des chasseurs et trappeurs de Pangnirtung doit augmenter le territoire côtier accessible à ses pêcheurs membres.

À ce jour, les pêcheurs de Pangnirtung ne peuvent pêcher que dans une petite partie du bras de mer Cumberland (Cumberland Sound), jusqu’à la ligne bleue continue. Pour rendre cette pêche estivale viable l’association espère augmenter la zone de pêche côtière pour inclure tout le Cumberland, jusqu’à la ligne bleue en pointillé. Peter Kilabuk ramène son nouveau bateau à Pangnirtung. C’est un bateau assez gros pour affronter les eaux du bras de mer dans son entier et assez petit pour être ramené sur terre en hiver pour storage.

La demande d’augmentation de la zone d’exploitation dans le bras de mer Cumberland sera étudiée par le conseil de gestion de la faune et de la flore du Nunavut (Nunavut Wildlife Management Board) lors d’une réunion prochaine en juin à Rankin Inlet.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *