Des mocassins en mémoire des femmes autochtones tuées ou portées disparues

Share
Dans les pas de nos soeurs (CBC.ca)
Dans les pas de nos soeurs (CBC.ca)

Des femmes d’un peu partout dans le Grand Nord cousent, filent et enfilent cuirs et billes en préparation d’un imposant projet social et artistique. Elles font partie d’un groupe de femmes canadiennes et américaines qui veulent faire plus de 600 paires de dessus de mocassins à la mémoire des femmes autochtones assassinées ou portées disparues. Leur travail de broderie de petites pierres et perles sera présenté dans le cadre d’une exposition itinérante appelée « Walking with our Sisters » (trad. Dans les pas de nos soeurs).

Ce projet de conception et de fabrication de mocassins en a touché plus d’une et à divers degrés.

À Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest par exemple, Kiera-Dawn Kolson enseigne à sa jeune cousine Amber des chants traditionnels guerriers pour femmes. Elle lui enseigne également l’art de l’enfilage des billes dans le cadre du projet culturel Walking with our Sisters. « Dans le Nord, nous sommes confrontés au problème des femmes portées disparues. Même quelque chose d’aussi simple que d’enfiler des perles donne un sens au fait qu’il faille honorer celles qui donnent la vie.»

C’est l’artiste Métis Christi Belcourt qui a lancé le projet. Elle affirme qu’à ce jour plus de 200 paires de mocassins sont arrivées. « Je suis toujours émue quand une nouvelle paire arrive. Elle représente toujours une femme ou une fille. Les artisanes y mettent tout leur coeur et tout leur talent. C’est évident. Ça se sent dès que vous les avez en main.»

La première présentation publique des mocassins dans le cadre de l’exposition Walking with our Sisters se fera sur l’archipel Haida Gwaii (anciennement connue sous l’appellation des Îles de la Reine Charlotte) en Colombie-Britannique le 20 août.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *