Plusieurs feux de forêt se rapprochent de Kuujjuarapik au Nunavik

Share
Kuujjuarapik au Nunavik. (Google -CBC.ca)
Kuujjuarapik au Nunavik. (Google -CBC.ca)

Les résidents du village de Kuujjuarapik au Nunavik (La terre où l’on s’installe en Inuit), région administrative nordique du Québec sont présentement sous le coup d’un ordre d’évacuation imminent en raison des feux de forêt qui se rapprochent du village.

Cet été 2013, il y a de nombreux feux de forêt sur l’ensemble du territoire du Québec.

Les agents de la santé publique de la communauté apportent des masques aux aînés et à ceux et celles qui souffrent de problèmes respiratoires. Les chasseurs locaux sont mis à contribution afin de déceler des secteurs névralgiques où des foyers d’incendie pourraient se déclarer.

Tout près à Sanikiluaq, un hameau inuit sur la rive nord des îles Belcher dans la Baie d’Hudson, territoire rattaché au Nunavut, les gens affirment être en mesure de voir la fumée des feux au Nunavik.

Près de 1 200 personnes vivent à Kuujjuarapik.

Kuujjuarapik est un village inuit du Nunavik dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec, à l’embouchure de la Grande rivière de la Baleine. Le village est tout près du village cri de Whapmagoostui qui lui fait partie de l’administration régionale crie Eeyou Istchee.

Jusqu’en 1975, Kuujjuarapik était connu sous les noms de Poste-de-la-Baleine ou encore de Great Whale River. Une station de recherche du Centre d’études nordiques de l’Université Laval de Québec s’y trouve depuis plus de 50 ans.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *