Conference Board du Canada – Des subventions sont nécessaires pour les communications au Nord

Share
Fibre optique (iStock)
Fibre optique (iStock)

Un nouveau rapport du Centre for the North (trad. Centre pour le développement nordique) du Conference Board du Canada souligne certains problèmes avec les services Internet de de téléphonique au nord du Canada.

On y décrit ce que de nombreux citoyens du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut connaissent déjà : un service Internet trop souvent très lent, peu fiable et beaucoup plus cher qu’ailleurs au Canada.

Le rapport analyse aussi les coûts globaux reliés au service téléphonique filaire résidentiel avec un programme limité d’appels en Amérique du Nord, à un service de base de téléphonie cellulaire et à un service Internet à haute vitesse.

La moyenne des coûts de ces services pour les citoyens du nord – ce qui incluse aussi les citoyens du nord de certaines provinces canadiennes – était de 139 dollars par mois au Yukon, 150 dollars par mois dans les TNO et de 171 dollars par mois au Nunavut.

Dans son rapport, le Centre for the North du Conference Board du Canada recommande que la téléphonie nordique soit rapidement améliorée – télécommunication et large bande – que les gouvernements investissent dans des infrastructures de sorte que la fiabilité du système soit sérieusement améliorée. De plus, on y recommande des investissements à faire en formation de professionnels qualifiés en technologies de l’information dans le nord et que l’on songe à subventionner les services résidentiels de téléphonie et d’accès Internet.

Le Conference Board du Canada affirme que ces investissements et ces subventions pourront permettre le développement d’une économie basée sur le savoir au nord du Canada.

Enfin, le Conference Board se penche également sur l’expérience du Groenland où un lien de fibre optique relie entre elles les communautés du territoire. Cette expérience pourrait être une avenue intéressante pour les territoires canadiens.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *