Stocks de saumon du fleuve Yukon : « il faut agir », dit la Première Nation Teslin Tlingit

Share
Un saumon quinnat. (dfo-mpo.gc.ca)
Un saumon quinnat. (dfo-mpo.gc.ca)
La réunion d’après saison du Comité du fleuve Yukon (CFY) est en cours à Whitehorse jusqu’au 6 décembre et des chefs de la Première Nation Teslin Tlingit comptent en profiter pour demander une fois de plus au Canada qu’il oblige les Américains à respecter leurs obligations du Traité sur le saumon du Pacifique.

Ce traité, signé avec l’Alaska il y a 10 ans, garantit qu’au moins 40 000 saumons quinnat traverseront annuellement la frontière américaine avec le Yukon.

Cela n’est survenu qu’à deux reprises depuis sept ans.

Les Premières Nations du Yukon affirment que ce traité international qui doit permettre de gérer la ressource et d’assurer qu’une quantité équitable de saumons reviennent au Canada a complètement échoué.

« Il faut obliger le gouvernement américain à respecter ses obligations, et en ce moment il [le gouvernement canadien] ne semble pas trop s’en préoccuper », a déclaré l’ancien membre du CFY et chef de la Première Nation Teslin Tlingit, Carl Sidney.

Les principales responsabilités du CFY concernant les stocks de saumon du fleuve Yukon originaires du Canada sont :

  • élaborer et mettre en œuvre des programmes de recherche et de gestion approuvés;
  • formuler des recommandations annuelles sur la conservation et la coordination de la gestion aux organismes responsables de la gestion dans chacun des deux pays;
  • établir et adapter au besoin les objectifs annuels en matière d’échappées de géniteurs, d’après les projections d’avant saison, l’état des stocks et les recommandations formulées par le comité technique mixte;
  • superviser l’utilisation et l’administration du Fonds de rétablissement et de mise en valeur.

Source : Pêches et Océans Canada

La Première Nation Teslin Tlingit demande un moratoire international sur la pêche au saumon quinnat dans le fleuve Yukon jusqu’au rétablissement des stocks.

Pour leur part, les responsables de la gestion des stocks de saumon de l’Alaska affirment qu’ils ont déjà imposé une diminution importante des quotas annuels.

Réunions publiques du CFY à compter de mardi

Les réunions publiques du CFY commenceront mardi après la tenue de réunions à huis clos, dimanche et lundi.

Les 12 membres du CFY se réunissent deux fois par année pour formuler des recommandations concernant la conservation et la gestion coordonnée des stocks de saumon du fleuve Yukon originaires du Canada.

Ces recommandations sont ensuite transmises aux instances de gestion responsable des stocks de saumons au Canada et aux États-Unis, car ce fleuve traverse le Yukon et l’Alaska.

DOSSIER – Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *