Kiera Kolson: Dénée, fière de l’être et récompensée pour la défense de sa culture

Share
Kiera Kolson, récipiendaire du prix Jonathon Solomon pour l’activisme jeunesse. (CBC.ca)
Kiera Kolson, récipiendaire du prix Jonathon Solomon pour l’activisme jeunesse. (CBC.ca)
Même quand elle n’avait que 14 ans, Kiera Kolson ne reculait devant rien ni personne quand il était question d’émettre ses opinions.

Étant Déné mi-Gwich’in et mi-Tso’Tine, elle a appris très tôt dans sa vie l’importance de garder bien vivantes ses racines culturelles.

« Dans le Denendeh, le pays déné, nous avons sept tribus différentes, des nations en elles-mêmes, qui ont leur propre culture, leurs propres histoires, leur langue et je crois qu’il n’y a pas eu d’efforts concertés pour assurer la conservation et la pérennité de l’identité dénée, tant pour aujourd’hui que pour les générations futures, » affirme madame Kolson.

C’est à cause de son implication dans la cause dénée que Kiera Kolson s’est vue décernée le Jonathon Solomon Youth Activist Award (Prix Jonathon Solomon pour l’activisme jeunesse), un prix international qui veut reconnaître des jeunes impliqués dans la lutte pour la reconnaissance des droits des Premières Nations.

L’activisme social et politique de Kiera Kolson ne s’est pas arrêtée quand elle a quitté l’adolescence pour la vie adulte. L’an dernier encore, elle a complété un trek jusqu’au pôle nord afin d’attirer l’attention internationale sur la question des changements climatiques dans l’Arctique.

Kiera Kolson n’a que 28 ans et déjà, elle est honorée pour ce qu’elle a réalisé au cours de sa vie.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *