Feu vert aux explosions sismiques sous-marines en Arctique du secteur énergétique

Share
(Jonathan Hayward / La Presse Canadienne)
(Jonathan Hayward / La Presse Canadienne)
Malgré l’opinion des Inuïts, la recherche d’énergie dans les eaux glaciales ira de l’avant.

Dans une lettre envoyée à une association inuite de Qikiqtani au Nunavut, le ministre canadien des Affaires autochtones, Bernard Valcourt, prétends qu’il ne voit aucune raison valable d’interdire la prospection sismique au large de la côte de l’île de Baffin.

Ces explosions sismiques sous-marines dans une région fréquentée par une importante vie marine pourront donc avoir lieu comme prévue plus tard cet été.

Des groupes inuïts et des localités le long de la côte est de l’île de Baffin ont manifesté leur opposition à la prospection sismique, craignant notamment que les bruits intenses ne perturbent la vie marine, dont ils dépendent.

Mais le ministre Valcourt voit les choses autrement : « Je ne vois ni le besoin ni l’avantage de suspendre la prospection sismique », a écrit le ministre dans sa lettre datée du 10 juin.

Le ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt. (Andrew Vaughan / La Presse Canadienne)
Le ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt. (Andrew Vaughan / La Presse Canadienne)
Des ondes-chocs dangereuses pour la vie marine?

Plusieurs spécialistes des animaux sont d’avis que le type d’explosions sonores que veulent déclencher les compagnies pétrolières au large des côtes Arctique canadiennes sont très nuisibles pour des espèces menacées comme le rorqual bleu, la morue, le homard ou le crabe des neiges.

Les ondes sonores très puissantes peuvent désorienté ces espèces et étant donné que les mammifères marins, les baleines en particulier, dépendent essentiellement du son pour tous les aspects de leur vie.

Ce type d’ondes sonores peut créer des problèmes auditifs ou des dommages physiques qui peuvent conduire à des blessures ou même à des échouages collectifs.

Aide-mémoire
  • Plus tôt cette année, l’Office national canadien de l’énergie a conclu des audiences publiques sur la proposition d’un consortium de trois multinationales qui souhaitent effectuer de la prospection sismique au large de la côte est de l’île de Baffin.
  • Ce projet avait suscité une importante opposition des maires de cinq localités du Nunavut, de l’organisation régionale inuite de l’endroit ainsi de la Commission territoriale du Nunavut chargée elle-même de l’examen des répercussions de ces explosions sous-marines.
  • Les localités et groupes avaient notamment déploré le manque d’information et de consultations préalables à ces projets d’exploration.
Le ministère canadien des Affaires autochtones promet d’être vigilant

Le ministre Valcourt fait valoir que son gouvernement mène en ce moment une évaluation environnementale stratégique dans tous ce secteur afin de guider toutes les décisions sur le développement des ressources dans l’Arctique. Le programme de prospection sismique est justement à ses yeux un instrument qui peut contribuer à cette évaluation.

Liens externes

Feu vert d’Ottawa à l’exploration énergétique dans l’Arctique – Radio-Canada

Mise en valeur des ressources énergétiques de l’Arctique – Office national de l’énergie

Pétrole et gaz naturel en Arctique – Wikipédia

Share
Stéphane Parent, Radio Canada International

Stéphane Parent, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *