Ontario : Le gouvernement provincial crée la Société de développement du Cercle de feu

Share
Le Cercle de feu (Radio-Canada)
Le Cercle de feu (Radio-Canada)
Chose promise, chose due. Le gouvernement ontarien a annoncé aujourd’hui la création de la Société de développement de l’infrastructure du Cercle de feu, après avoir promis de le faire en moins de 60 jours le 3 juillet dernier.

Cette société de développement doit favoriser la construction d’une route, ou d’un chemin de fer, pour accéder à l’important gisement de chromite située dans nord-ouest de l’Ontario.

Le bureau principal de la Société sera établi à Thunder Bay, sur les bords du lac Supérieur, et réunira les Premières Nations et les secteurs public et privé. Son conseil provisoire est composé de quatre fonctionnaires ontariens.

« La société de développement représente une démarche vitale pour bâtir l’infrastructure si essentielle à la réalisation du plein potentiel du Cercle de feu », affirme le ministre du Développement du Nord et des Mines de cette province, Michael Gravelle.

Le gouvernement ontarien s’est engagé à consacrer un milliard de dollars au développement du Cercle de feu.

Selon le professeur en stratégie organisationnelle à l’Université Laurentienne, Jean-Charles Cachon, cette initiative va encourager le gouvernement fédéral à Ottawa à s’engager, lui qui attend l’élaboration d’un projet spécifique avant d’accorder des fonds.

« Cela va donner un leadership au dossier. Les retombées économiques et financières vont profiter à tout le Canada. Si on regarde par exemple en Ontario on voit tous les jours dans des régions comme Timmins et Sudbury des entreprises qui viennent du Québec, de Colombie-Britannique, d’Alberta. » Jean-Charles Cachon

L’Institut des politiques du Nord (IPN) suggérait en juin que le développement du gisement minier du Cercle de feu s’inspire du modèle d’une administration portuaire, plutôt que de créer une société de la Couronne

– RCI avec Radio-Canada

 

 

Share
Maryse Jobin, Radio Canada International

Maryse Jobin, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *